Cinq options de placement pour la retraite : le PEA

Le PEA peut participer à la préparation de votre retraite. Le point sur ces avantages et inconvénients.

Preparer sa retraite avec le PEA

Le Plan Epargne en Actions (PEA), on l’oublie toujours quand on parle de retraite parce qu’il est effectivement investi en produits boursiers, titres vifs, Sicav ou FCP. Ici, vous investissez sur des supports, qui à la différence du fonds en euros de l’assurance-vie, ne sont pas garantis. En cas de chute des marchés boursiers, c’est donc vous qui subissez la perte.

Le PEA un produit risqué qui ne convient pas comme unique produit financier de préparation à la retraite. Les versements y sont par ailleurs plafonnés à 132 000 euros. Mais, il peut, pour ceux qui souhaitent dynamiser leur épargne, compléter astucieusement un contrat d’assurance-vie ou un contrat spécifiquement dédié à la retraite.

Son principal intérêt : si vous décidez de sortir en rente viagère après huit ans de détention, celle-ci sera totalement défiscalisée alors que la rente issue d’une assurance-vie est, elle, soumise à l’impôt sur le revenu sur une partie de son montant qui varie de 30 % (pour les personnes âgées de 70 ans et plus) à 70 % (pour les moins de 50 ans), selon l’âge du crédit-rentier au moment de la mise en place de la rente. Dans les deux cas, les prélèvements sociaux seront dus.

Lire également :