Cinq options de placement pour la retraite : le PERP

Bien qu’apparemment peu intéressant, le plan d’épargne retraite peut participer à la préparation de votre retraite notamment grâce à sa fiscalité.

Préparer sa retraite avec le Plan d'Epargne Retraite Populaire

Le PERP - Plan d'Epargne Retraite Populaire - est le seul produit d’épargne individuel strictement dédié à la retraite. Mais, il est beaucoup moins souple que l’assurance-vie : vous ne pourrez bénéficier de votre épargne qu’au moment de votre départ effectif à la retraite, les retraits en cours de contrats sont interdits sauf cas de force majeure (licenciement, invalidité…) ou achat de votre résidence principale, la sortie se fait automatiquement en rente viagère pour 80 % du capital épargné, 20 % de celui-ci au maximum pouvant être retiré sous forme de capital. Vos versements sont libres ou programmés, selon votre préférence, et vous pouvez tout à fait les interrompre, mais vous ne pourrez pas fermer votre PERP pour récupérer votre épargne.

En sus, sachez que ce produit est soumis à davantage de charges que l’assurance-vie. Attention donc aux frais, souvent élevés, qui sur les versements peuvent aller jusqu’à 5 % et jusqu’à 1 % pour les frais annuels de gestion. Quant au rendement, il n’est pas au rendez-vous. Les fonds en euros des PERP sont généralement moins rémunérateurs que ceux de l’assurance-vie (les compagnies ont été obligées par la loi de créer un canton financier séparé pour gérer les sommes issues sur PERP) et les choix en termes de gestion financière et de supports, sont généralement beaucoup moins étendus.

À défaut d’être un excellent produit financier pour la retraite, le PERP est extrêmement défiscalisant, en tout cas pour ceux qui payent de l’impôt sur le revenu. Vos versements sont déductibles de votre revenu imposable dans la limite 10 % de vos revenus professionnels. Si vous êtes dans la tranche à 45 % par exemple, vous économiserez 45 % de vos versements en impôt l’année suivante (idem avec les tranches à 41 %, 30 %, 14 % et 5,5 %). Cerise sur le gâteau, qui explique en partie l’engouement actuel pour le PERP : l’avantage fiscal qu’il procure n’est pas pris en compte dans le calcul du plafond global des niches fiscales de 10 000 euros. C’est donc produit très efficace fiscalement pour ceux qui sont les plus fortement imposés, et qui, pour eux seulement, fait largement oublier son manque de souplesse ou son rendement à la traîne !

Lire également :

Lire également :