Cotisation retraite : comment ça fonctionne ?

Les pensions de retraite sont calculées en fonction des contributions que font les assurés durant toute leur vie professionnelle.

Cotisation retraite

Comment fonctionne le système des cotisations retraites ?

Les pensions de retraite sont calculées en fonction des contributions - cotisation retraite - que font les assurés durant toute leur vie professionnelle aux caisses de régime de retraite de base et complémentaire.

En pratique, ces cotisations « Vieillesse » sont payées pour partie par le salarié lui-même et pour l’autre par ses employeurs. Un coup d’œil sur la dernière feuille de paie et les choses sont plus claires : les cotisations à l’assurance-vieillesse y sont parfaitement identifiables. Les unes sont calculées sur la totalité du salaire, les autres sur le seul montant du salaire inférieur au plafond de la Sécurité sociale.

La réforme de 2013 a prévu d’augmenter l’ensemble de ces cotisations retraite pour faire face au déficit global des caisses qui gèrent les retraites de base et, pour des montants largement moins importants, celles qui gèrent les retraites complémentaires, mais également pour financer les dispositifs de retraite permettant aux personnes ayant une carrière longue de partir à la retraite avant l’âge légal.

Cotisation retraite : une hausse de 0,3 point en 2017

Pour ce qui est des cotisations retraite « déplafonnées » l’objectif affiché et qui sera atteint progressivement, sur 4 ans, est d’arriver en 2017 à une hausse de 0,3 point (par rapport à 2013) pour les salariés comme pour les employeurs.

Les cotisations patronales qui étaient de 1,60 % en 2013, seront au 1er janvier 2014 de 1,75 % et passeront à 1,90 % en 2017 ; les cotisations salariales qui étaient de 0,10 % en 2013, passeront quant à elles, de 0,25 % en 2014 à 0,40 % en 2017. Les cotisations aux régimes de retraite complémentaires augmenteront par ailleurs de 0,1 point les 1er janvier 2014 et 2015 suivant l'accord des partenaires sociaux signé en mars 2013.

A noter

Les cotisations plafonnées connaîtront de nouvelles hausses en 2014, 2015 et 2016 pour s’établir à 8,45 %, 8,50 % et 8,55 % pour la part patronale, 6,80 %, 6,85 % et 6,90 % pour la part salariale.

A lire également :