Le marché des OPCVM au troisième trimestre 2011

L’agence Europerformance a publié son analyse du marché français de la gestion collective au 3ème trimestre 2011. Voici les points à retenir.

Le marché des OPCVM au troisième trimestre 2011

L’agence Europerformance a publié son analyse du marché français de la gestion collective au 3ème trimestre 2011. Voici les points à retenir.

Le 3ème trimestre de l'année a été fortement marqué par les craintes autour de la crise des dettes souveraines – qui s'est élargie à l'Italie et l'Espagne. C'est le 8ème trimestre consécutif de décollecte. -24,2 milliards d'euros de rachats ont été effectués (-76 milliards € sur un an) auxquels se combine un effet performance négatif de -45,3 milliards d'euros. Ainsi, l'encours des OPCVM français baisse de près de 9% pour tomber à 735,1 milliards d'euros – sa plus forte baisse d'encours trimestrielle.

Les actifs de long terme très touchés par les retraits

Toutes les classes d'actifs ont souffert du contexte boursier estival : pressions vendeuses des investisseurs et effet marché négatif (sauf pour le monétaire). La catégorie actions est la plus impactée.

Les performances négatives sur les fonds actions ont entrainé d'importants rachats. L'encours de cette catégorie affiche une décollecte de -8 milliards d'euros au T3-2011 dont -4 milliards sur les fonds actions européennes (France, zone Euro et Europe). Au total, l'encours perd -22% sur le trimestre.

L'encours des fonds obligataires est en baisse de près de 7% sur le trimestre. La décollecte s'est poursuivie avec -4,1 milliards d'euros. Les rachats ont été particulièrement forts sur les fonds obligations euro (-2,9 milliards €) et les fonds obligations internationales (-1,1 milliard € - 11% de l'encours). Jusqu'à présent épargnés par les rachats, les fonds obligations haut rendement ont également été délaissés (-170 millions d'euros).

La tendance est la même pour les fonds diversifiés euro et internationaux : -1,3 milliards d'euros de décollecte. L'encours s'est ainsi replié de 9% au 3ème trimestre. Après l'essoufflement au T2, les fonds flexibles ont enregistré une décollecte de -379 millions d'euros.

Source Europerformance. Communiqué de presse Octobre 2011. Données au 30/09/2011, variations et effets calculés sur la base du 30/06/2011.