• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/03/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 16 janvier 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital.
    *Offre soumises à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 31 janvier 2017

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un
    compte-titres, d'un PEA et/ou d'un
    PEA-PME jusqu'au 4 janvier 2017*
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    2 000 fonds
    Sans droits d'entrée

    Avec plus de 80 sociétés de gestion françaises
    et internationales référencées

  • Crédit conso
    Vos projets n'attendent pas !

    Exclusif : votre prêt personnel BforBank

    BforBank vous propose, avec son partenaire CréditLift,
    une solution de financement flexible qui s'adapte
    à vos envies, vos besoins et votre situation.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

      En savoir plus

  • L'argent, on en parle

Bilan 2011 sur les fonds : les classes d'actifs (1/2)

Avec 726 Mds d'€ au 31/12/2011, l'encours de la gestion collective française est en baisse de 14% sur un an. On assiste donc à un retour sur des niveaux connus courant 2005. Chiffres et explications.

Bilan 2011 sur les fonds : les classes d'actifs (1/2)

Année "difficile" pour Neuflize, voire "(impossible à) qualifier" pour EFG... il est peu dire que 2011 est à ranger aux oubliettes. La baisse des encours globaux est due à 70% aux opérations de rachat (- 82 Mds d'€). C'est la 4ème décollecte connue depuis 2007 et la plus importante depuis 1998. La décollecte s'est opérée sur toutes les classes d'actifs. Quant à l'effet performance, il est également négatif (- 30 Mds d'€) pour toutes les familles sauf pour les OPCVM de trésorerie.

Les OPCVM actions

À fin 2011, l'encours des OPCVM actions s'élève à 166 Mds d'€ soit -21% par rapport à fin 2010. si l'on remonte 13 années en arrière, la décollecte de - 14,6 Mds d'€ sur cette classe d'actifs est un record. L'effet performance est de - 24,8 Mds d'€. Il reste largement inférieur aux années 2008 (-92,5 Mds d'€) et 2002 (- 45,2 Mds d'€).

Aucune zone géographique n'a été épargnée par la décollecte, la plus importante portant sur les actions internationales (-4 mds €). Cette décollecte s'est particulièrement accélérée au 2nd semestre. À l'inverse, en 2010, la collecte la plus forte s'était opérée sur les actions internationales (+5,4 mds €).

Les OPCVM obligataires

L'encours de ces fonds est en baisse de - 17% au 31 décembre 2011 et se chiffre à 63 Mds d'€. La baisse est entièrement due à un effet de souscription négatif, l'effet marché étant nul en 2011. Là encore, c'est la décollecte la plus élevée depuis 1998.

Au sein des fonds obligataires, seule la catégorie "haut rendement" a enregistré un collecte positive (+ 700 millions d'euros) – à l'instar de l'année 2010 – malgré un effet performance légèrement négatif. Cette appétence pour le crédit haut rendement est la conséquence de la baisse du nombre de défaillances d'entreprises.

Les OPCVM diversifiés

Les fonds diversifiés euro et internationaux rassemblent 91 Mds d'€ à fin 2011, soit une baisse de -13% par rapport à 2010. Sur les 13 Mds d'€ de baisse, 50% sont imputables à un effet "souscription négatif". Rappelons que 2010 avait vu sa collecte augmenter de 15 Mds d'€ sur ces OPCVM dont 8 Mds d'€ pour le fonds Carmignac Patrimoine.

Les OPCVM monétaires

Les fonds monétaires rassemblent à fin 2011 315 milliards d'euros, soit une diminution de 31 Mds d'€ sur un an (dont 27 Mds d'€ sur les fonds de trésorerie régulière).

Au sein des différents acteurs, la décollecte sur cette classe d'actifs (- 39 Mds d'€) provient principalement des sociétés non financières, les ménages ont pour leur part ralenti les opérations de rachats et les institutions financières sont redevenues acheteuses.

Julie Chouchana-Bienvenu

NB : à suivre, en partie 2, les performances commerciales.