• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/03/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 16 janvier 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital.
    *Offre soumises à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 31 janvier 2017

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un
    compte-titres, d'un PEA et/ou d'un
    PEA-PME jusqu'au 4 janvier 2017*
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    2 000 fonds
    Sans droits d'entrée

    Avec plus de 80 sociétés de gestion françaises
    et internationales référencées

  • Crédit conso
    Vos projets n'attendent pas !

    Exclusif : votre prêt personnel BforBank

    BforBank vous propose, avec son partenaire CréditLift,
    une solution de financement flexible qui s'adapte
    à vos envies, vos besoins et votre situation.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

      En savoir plus

  • L'argent, on en parle

Fonds et Sicav : perspectives pour 2011

Les encours ont légèrement fondu en 2010 par rapport à 2009 et la plupart des Sicav et FCP ont délivré des performances décevantes. Perspectives pour 2011.

Fonds et Sicav : perspectives pour 2011

A la fin 2010 l'ensemble des fonds et Sicav représentait 837,4 milliards d'euros d'actifs gérés. Par rapport à 2009, la réduction des encours des OPCVM à fin 2010 est de 3,3%, soit une baisse de 28,7 milliards d'euros. Les performances ont été très disparates selon les marchés et les classes d'actifs résume l'étude " Bilan 2010 " de EuroPerformance. Voici les résultats de l'année 2010 et les espérances 2011 pour les principales catégories de Sicav et de fonds communs de placement.

Les fonds de trésorerie

Rendements en 2010 . Selon EuroPerformance, en 2010, la moyenne annuelle de l'indice court terme EONIA a été la plus faible de son histoire à 0,44% (pour rappel, elle était de 0,71% en 2009). Dans ce contexte, les performances délivrées par les OPCVM de Trésorerie Régulière sont demeurées à un niveau faible, de l'ordre d'à peine un demi -point. Les performances moyennes des fonds s'établissent à 0,51% pour la catégorie Trésorerie Dynamique (contre 0,66 % en 2009), et à 2 % pour la catégorie Trésorerie Dynamique Plus (contre 1,63 % en 2009). Les monétaires ont suivi sensiblement le même chemin. Perspectives pour 2011. La légère remontée des taux devrait augmenter les performances des fonds de trésorerie. Mais il ne faudra vraisemblablement pas s'attendre à gagner plus d'un quart à un demi point de rendement en 2011 par rapport à 2010.

Les fonds obligations

Rendements en 2010. Trustant le haut des palmarès depuis 2 ans, les fonds obligations Haut Rendement et fonds d'obligations des pays émergents ont réalisé des performances à deux chiffres en 2010. Les fonds obligations Haut Rendement affichent une performance annuelle de 12,7% en 2010. Les fonds obligations Internationales matérialisent un gain annuel de 5,5%. Les obligations Euro, après avoir effacé les résultats négatifs du printemps, étaient parvenues au 3ème trimestre à délivrer un rendement compris entre 4% et 7% depuis le début de l'année. Malheureusement, au dernier trimestre, la crise irlandaise a fortement réduit cette progression à une fourchette de performances annuelles allant de 0,7% (pour les fonds Obligations Euro Très Long Terme) à 2,3% (pour les fonds Obligations Euro Moyen Terme). Perspectives pour 2011. La fête semble finie pour certaines catégories obligataires. " Nous restons à l'écart des fonds orientés sur les obligations d'Etat des pays développés en raison du montant des déficits et des taux d'endettement des Etats européens que nous jugeons trop élevés ", précise François Pascal, Directeur de la Gestion Primonial Asset Management. Le crédit est toujours attractif pour Klaus Blaabjerg, responsable de l'équipe obligataire Value chez Sparinvest, et Højholt Jensen, gérant obligataire senior. Ils font confiance aux obligations des sociétés. " Les entreprises sont toujours concentrées par la réduction de la dette et le risque global de défaut est toujours faible ", disent-ils. " Les fondamentaux du marché "Investment Grade" sont bons : les sociétés affichent des leviers d'endettement en constante diminution depuis trois ans ", assure Yannick Lopez, gérant OFI AM. Pour Emmanuel Bourdeix, Directeur Gestion Natixis Asset Managment, du côté des obligations il faut chercher la diversification vers la dette émergente. " La performance obligataire restera à trouver du côté d'un pilotage habile de la duration (des plages d'accélération haussière des taux sont possibles) et des sources de diversification : le crédit à travers le high yield et la dette émergente".

Les fonds actions

Rendements en 2010. En 2010, les performances ont été très variables selon les zones géographiques. Les performances réalisées par les Sicav et FCP Actions sont donc empreintes de ces nombreux contrastes. A l'intérieur même de la zone Euro, de fortes disparités ont vu le jour : les pays tels que l'Espagne et le Portugal affichent des reculs compris entre -10% et -13% même les pays comme la France (-3,3% pour le CAC 40), et l'Allemagne (+16%) ont été départagés. Les fonds Actions France et Actions Euro affichent des performances moyennes de + 5,6% et de + 2,2%. Cette dispersion, guidée par une reprise plus rapide des pays émergents, a été alimentée par l'arrivée massive de capitaux étrangers. Ainsi on note un gain + 27% pour l'indice MSCI Emerging Market en euro et + 24% pour l'indice américain S&P 500 en euro. Si on élimine les effets de change la performance du S&P 500 est ramenée à +15% en dollars USA. Les fonds Actions Asie/Pacific réalisent une performance de + 21%. Les fonds Actions Internationales progressent de +19%. Perspectives pour 2011. Les actions de pays développés sont privilégiées par Emmanuel Bourdeix, directeur de la gestion Natixis Asset Management : " En ce début d'année, notre préférence est en faveur des actions des pays développés, notamment américaines et surtout européennes. Ainsi, le potentiel de performance boursière pour les actions européennes en 2011 devrait être à deux chiffres du fait du retour d'une thématique survendue l'année dernière et oubliée à tort cette année : celle des fusions-acquisitions " Sur les marchés émergents il faudra être beaucoup plus sélectif. " Il y aura cette année probablement moins de flux d'investissements boursiers vers les pays émergents qu'au cours des deux dernières années, ce qui pourrait favoriser en relatif les places occidentales, aux valorisations désormais comparables ", indique Jean-Marie Mercadal, directeur général adjoint en charge des gestions de OFI AM. Responsable de la Recherche et de la stratégie d'investissement HSBC Global Asset Management, Philip Poole, recommande de surpondérer des marchés comme la Corée, Taïwan et la Chine ainsi que la Russie. Emmanuel Bourdeix, directeur de la gestion Natixis Asset Management précise également sa préférence pour l'Europe émergente, dont la Russie : " Le poids de la Russie dans la capitalisation des marchés émergents et son exposition au thème des matières premières sont un atout supplémentaire pour croire en une surperformance de l'Europe émergente cette année ".

Les fonds performance absolue

Rendements en 2010. La catégorie fonds à performance absolue recouvre de nombreuses stratégies de gestion (fonds flexibles, diversifiés, etc.), avec des leviers différents. Les performances 2010 délivrées par l'ensemble de ces fonds présentent une plus grande homogénéité que l'an passé. Selon EuroPerformance l'évolution des différentes stratégies de fonds " Absolute Return ", se situait en 2010, en moyenne à 1,74 point au-dessus de l'indice EONIA, soit environ une performance de l'ordre de + 2,20 %.

Perspectives pour 2011. Les fonds recherchant la performance absolue s'orientent en fonction des choix stratégiques de leurs gestionnaires, soit vers les marchés d'actions, soit vers les marchés de taux, sans oublier que certains d'entre eux peuvent aussi recourir à des leviers (surpondération en actions, par exemple) ou à des placements alternatifs non corrélés aux marchés. Leur comportement dépend énormément des choix des actifs financiers et des zones géographiques sur lesquels ils sont investis.

" La croissance prévue en 2011 devrait être favorable aux actions.../.... Les risques d'inflation au niveau mondial nous paraissent faibles, l'inflation dans certains pays émergents compensant les pressions déflationnistes dans les pays développés qui devront réduire leurs déficits ", résume François Pascal, directeur de la gestion Primonial Asset Management, qui explique ainsi sa stratégie 2011 : " Nous commençons l'année avec des expositions élevées sur les fonds actions en mettant l'accent sur nos thématiques et les pays émergents. Sur les actions, nous maintenons pour l'instant notre préférence pour les nouvelles tendances de consommation et les dividendes élevés d'actions européennes ". Benard LE COURT

>> Que nous promet 2011 d'un point de vue économique ? : " En 2011, nous prévoyons une croissance américaine à 2,5 % et une croissance du PIB de la zone euro à 1,6 %. Le chômage devrait rester à un niveau élevé, tandis que l'inflation sera contenue. Une politique monétaire conciliante devrait donc être maintenue pendant un certain temps. Dans ce contexte, nous optons pour une stratégie positive à l'égard des actions. Le contexte économique du moment (croissance faible, politique monétaire conciliante et risque de déflation écarté) est favorable aux actifs à haut risque. Les valorisations à long terme restent attractives", résume Dexia Asset Management dans sa stratégie d'allocation d'actifs. Arnaud Poutier Directeur Général Adjoint de IG Markets considère que la reprise industrielle continue à s'affirmer aux USA. Elle dépasse les attentes. En Europe, la hausse des indices PMI confirme la bonne santé de l'activité manufacturière. Il note par ailleurs que l'enquête mensuelle réalisée par la société ADP estime a 187 000 les créations d'emplois privé aux USA en janvier et il rappelle combien l'évolution de l'emploi aux USA est essentielle pour la poursuite de la croissance outre-atlantique, l'évolution du marché immobilier résidentiel, et d'une façon générale l'évolution des taux. Ces constats sont favorables aux actions. Mais il tempère ainsi son propos : " C'est via le marche du pétrole, déjà tendu pour des raisons fondamentales, que l'effet négatif pourrait se diffuser. L' Agence Internationale de l' Energie a rappelé récemment qu'au delà de 100 dollars le baril le risque récessif global augmente ".