• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/03/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 16 janvier 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital.
    *Offre soumises à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 31 janvier 2017

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un
    compte-titres, d'un PEA et/ou d'un
    PEA-PME jusqu'au 4 janvier 2017*
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    2 000 fonds
    Sans droits d'entrée

    Avec plus de 80 sociétés de gestion françaises
    et internationales référencées

  • Crédit conso
    Vos projets n'attendent pas !

    Exclusif : votre prêt personnel BforBank

    BforBank vous propose, avec son partenaire CréditLift,
    une solution de financement flexible qui s'adapte
    à vos envies, vos besoins et votre situation.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

      En savoir plus

  • L'argent, on en parle

Focus Marchés Amundi - mars 2014

La direction Stratégie et Recherche d'Amundi nous livre dans son rapport mensuel son analyse de l'économie et de la santé des marchés financiers.

Tour

Le communiqué de la Fed est bien plus offensif qu’attendu. Il lie les déceptions économiques de janvier et février aux mauvaises conditions climatiques et fait preuve d’optimisme sur le marché du travail. Amundi conserve une vue constructive sur les marchés d’actions même si ceux-ci sont devenus plus attentistes depuis le début de l’année. Si les interrogations concernant la croissance américaine et européenne se sont plutôt apaisées, celles sur le Japon et la Chine se sont renforcées.

 

Economie

Etats-Unis : Hausse de la production industrielle, chiffres mitigés dans l'immobilier, décélération de l'inflation

La production industrielle, qui avait baissé en janvier, a rebondi plus que prévu en février. Les permis de construire surprennent également à la hausse. En revanche, les mises en chantier sont un peu plus faibles que prévu. L’indice général des prix à la consommation décélère sensiblement (+1,1% en février, contre +1,6% en janvier) mais la hausse annuelle de l’indice hors alimentation et énergie reste inchangée (+1,6%). Les membres du comité de politique monétaire de la Réserve Fédérale américaine revoient à la hausse leurs prévisions de taux directeurs. Lors de son comité de politique monétaire de mars, la Réserve Fédérale américaine a annoncé une réduction supplémentaire de ses achats d’actifs (qui seront désormais de 55 Mds $ par mois). Elle a également indiqué réduire la place accordée au seuil de 6,5% sur le taux de chômage comme déterminant de sa politique monétaire conventionnelle. Au sujet de cette dernière, les membres du comité indiquent s’attendre à des taux directeurs à 1% fin 2015 et 2,25% fin 2016, soit plus que ce qui était anticipé auparavant.

 

Zone euro : L'inflation surprend à la baisse, le moral des consommateurs s'améliore

En zone euro, l’inflation était de +0,7% sur un an en février, en baisse par rapport à janvier (+0,8%) et sensiblement inférieure aux attentes. Ce recul est largement dû aux prix de l’énergie. Par ailleurs, la confiance des consommateurs s’améliore plus qu’attendu.

  • L’Europe trouve un accord concernant le futur mécanisme commun de résolution des faillites bancaires. Le compromis trouvé entre le Parlement et les Etats européens intègre, comme principales avancées, 1/l’abondement, par les banques, du fonds commun de résolution de 55 Mds € en 8 ans au lieu de 10 ; 2/une accélération du calendrier de mutualisation de ce fonds ; 3/une simplification du mécanisme de décision, confiant à la Commission Européenne l’approbation des plans de résolution, mais avec le maintien d’un droit de veto des gouvernements pour les cas les plus importants.
  • La Grèce trouve un nouvel accord avec ses créanciers internationaux. La Grèce obtient de la Troïka (Commission européenne, Banque Centrale Européenne, FMI*) le déboursement de 10 Mds € nécessaires pour faire face à ses engagements financiers en mai. En échange, le pays s’engage à réaliser de nouvelles réformes structurelles, mais ne se voit pas imposer de mesures additionnelles d’austérité.

 

Marchés

Hausse des taux longs après le comité de politique monétaire de la Réserve Fédérale et progression mitigée des marchés d’actions.


Marchés d’actions

Au total, l’indice MSCI World AC a clôturé en hausse de près de 1,4% après -2,6% la semaine précédente. On notera toutefois que ce rattrapage n’a été que partiel, qu’il s’est concentré sur les deux premiers jours de la semaine et qu’il s’est opéré dans des volumes inférieurs à la moyenne, témoignant d’un certain manque de conviction.


Marché de taux

Les taux américains et allemands ont grimpé sur la semaine du 17 au 21 mars 2014. Le taux 10 ans américain est passé de 2,65% à 2,75%. Le taux à 2 ans a retrouvé ses plus hauts niveaux de l’année. L’écart de taux entre les Etats-Unis et l’Allemagne s’élargit sur les maturités intermédiaires (entre le 2 ans et le 10 ans). Les écarts de taux entre les pays périphériques de la zone euro et l’Allemagne se sont rétrécis sur la semaine. Pour la première fois depuis la création de l’euro, l’Espagne a émis à 5 ans sous 2%.

 

Rapport rédigé le 21 mars 2014.