• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 27 avril 2017 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/07/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 27 avril 2017
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    150€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 27 avril 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital. 
    *Offre soumise à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 30 juin 2017 et 50€ offerts

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un compte-titres, 
    d'un PEA et/ou d'un PEA-PME jusqu'au 02 mai 2017* 
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    50€ offerts *
    et 1 000€ de courtage remboursés *

    jusqu'au 30/06/2017 pour une 1ère ouverture
    ou transfert d'un compte-titres, d'un PEA
    et/ou d'un PEA-PME jusqu'au 02 mai 2017

    *Offre soumise à conditions

  • Crédit conso
    Vos projets n'attendent pas !

    BforBank vous propose, avec son partenaire CréditLift,
    une solution de financement flexible qui s'adapte
    à vos envies, vos besoins et votre situation.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

     

  • L'argent, on en parle

Point marchés Amundi : le sentiment de défiance des investisseurs s'accentue

Alain Pitous, directeur adjoint des gestions Amundi Group, dresse un point sur l’état des marchés fin mai 2012 avec en notamment la hausse d’un sentiment de défiance des investisseurs.

Si en Europe la crise se poursuit malgré la bonne santé de l’Allemagne, le groupe croit au maintien de la Grèce dans la zone Euro. Il se montre en revanche inquiet quant à la situation de l’Espagne et souligne un risque réel de contagion dans l’économie mondiale.

Concernant les choix d’investissement du groupe, il se montre favorable au dollar US mais annonce réduire son exposition aux obligations d’entreprises et aux actions émises par l’Espagne, le Portugal et l’Irlande.