Point Marché Amundi (avril 2013)

Que retenir de l’actualité économique de ces dernières semaines ? Quels peuvent être leurs impacts sur vos investissements ?

Ces dernières semaines ont été largement dominées par les actualités chypriotes et italiennes avec un impact fort sur les pays périphériques de la zone Euro et faible sur le cœur de la zone et le reste du monde.

Pour preuve, le marché américain en a profité pour retrouver ses plus hauts depuis 2007. Côté obligataire, Amundi retient surtout la petite hausse des taux italiens à 10 ans en raison de la situation politique du pays et la baisse des taux français et allemands sur la même période. Chypre et l’Italie pénalisent également les obligations d’entreprise même si elles profitent toujours du soutien des banques centrales. Il n’empêche, les investisseurs ont réduit leur exposition sur l’Italie et l'on augmentée sur l’Espagne.

Contexte économique et perspectives

1/ La situation chypriote s’est stabilisée grâce à trois facteurs :

  • L’aide européenne
  • Une taxe sur les comptes bancaires de plus de 100 000 euros
  • La mise en faillite de la deuxième banque du pays

2 / L’Italie est dans une impasse politique
3 / L’Espagne s’enfonce dans la récession

Tout cela ne milite évidemment pas en faveur d’une reprise en Europe.

En revanche, aux États-Unis, des signes positifs émergent : le budget est stabilisé, l’emploi repart et la réserve fédérale continue de soutenir l’économie ce qui rassure les marchés financiers.

Côté chinois, il y a du bon et du moins bon. D’un côté les profits des entreprises industrielles s’envolent ; de l’autre des banques beaucoup moins prêteuses que par le passé ce qui pourrait freiner la reprise observée ces derniers mois.

Pour faire bref, les bonnes nouvelles viennent encore des États-Unis et des pays Émergents. L’Europe reste en crise, c’est pourquoi Amundi reste prudent quant à son impact sur le commerce mondial cette année.