• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/03/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 16 janvier 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital.
    *Offre soumises à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 31 janvier 2017

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un
    compte-titres, d'un PEA et/ou d'un
    PEA-PME jusqu'au 4 janvier 2017*
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    2 000 fonds
    Sans droits d'entrée

    Avec plus de 80 sociétés de gestion françaises
    et internationales référencées

  • Crédit conso
    Vos projets n'attendent pas !

    Exclusif : votre prêt personnel BforBank

    BforBank vous propose, avec son partenaire CréditLift,
    une solution de financement flexible qui s'adapte
    à vos envies, vos besoins et votre situation.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

      En savoir plus

  • L'argent, on en parle

Point Marchés Amundi - avril 2014

Un mois de mars sans grande tendance, une fin de trimestre positive, quelles sont les perspectives de croissance sur les marchés financiers ?

L'environnement de marchés

Les marchés actions ont évolué de façon erratique, en mars en raison notamment de la situation en Ukraine et des incertitudes sur l’économie chinoise. Mais les liquidités sont restées abondantes.  

Pour l’heure, la FED continue de réduire ses achats d’actifs sans que cela nuise vraiment aux actions et aux obligations. Cela paraît rassurant, bien que la Réserve Fédérale américaine vient d’indiquer qu’elle pourrait relever ses taux dès mi-2015. De son côté, l’Europe continue d’attirer les investisseurs. De ce fait, on assiste à une baisse des taux européens, ce qui profite aux actions et aux obligations publiques et privées.  

Enfin, l’euro est resté stable contre dollar en mars. L’or et le pétrole sont en baisse. 

Les perspectives économiques d'Amundi Asset Management

En zone euro, l’amélioration se confirme au fil des mois avec des signaux rassurants pour l’Italie et l’Espagne. Reste le problème du chômage qui se stabilise, mais à des niveaux encore très élevés.

Aux Etats-Unis, la production industrielle et l’activité dans les services repartent. Quant à l'emploi, la situation semble aussi s'améliorer. Néanmoins, il sera difficile de faire état de ces améliorations dans les chiffres du premier trimestre notamment à cause de la vague de froid de cet hiver.

En Chine, l’activité continue de ralentir. A noter, aussi, le premier défaut de paiement d’une entreprise chinoise sur l’obligataire et plusieurs incidents de crédit dans le secteur de l’immobilier et de l’acier qui se sont soldés par une baisse du yuan et de certains métaux. Mais on parle de nouvelles mesures de soutien. A suivre donc !

Au Japon, la croissance du quatrième trimestre a été un peu revue à la baisse. Mais, pour l’heure, le pays devrait tout de même sortir de la déflation. Bonne nouvelle : l’investissement est en hausse. Seul bémol, les salaires n’augmentent pas, or il s'agit d'une condition afin d'améliorer durablement la situation, qui pourrait souffrir à court terme de la hausse de la TVA.

Pour conclure, l’accélération de l’économie mondiale semble bien enclenchée. La confiance est là, mais il faut rester vigilant. Les tensions restent vives en Ukraine et la croissance chinoise patine ce qui peut fragiliser les pays émergents. Les résultats d’entreprises du premier trimestre devraient nous en dire plus sur l’ampleur de la reprise.  

Les choix d'investissement d'Amundi Asset Management

Amundi table cette année sur une croissance mondiale de 3,5 % tirée par les pays développés. C’est bon pour les entreprises mais pas encore assez pour être pleinement investis. Pourquoi ?

Celles-ci sont déjà bien valorisées, il est donc plus prudent d'y aller graduellement. En pratique, Amundi va renforcer ses positions en actions de la Zone Euro, toujours pour les mêmes raisons - le retour de confiance des investisseurs pour les secteurs liés à la reprise du cycle économique.

Côté Etats-Unis, la société de gestion garde ses actions sans les renforcer en raison de leur prix. De plus, les résultats du 1er trimestre risquent d’être moins bons que prévus à cause des mauvaises conditions climatiques de cet hiver et des effets de changes.

Sur les actions japonaises, Amundi Asset Management va alléger ses positions à la marge.

Côté obligataire, même politique qu’en mars. La société garde ses obligations d’Etat des pays périphériques de la Zone euro, notamment italiennes car il y a encore beaucoup d’appétit pour ces actifs. Même stratégie pour les obligations privées ; notamment celles liées au secteur financier. Amundi va garder ses obligations un peu moins bien notées mais sans les renforcer pour l’instant. Enfin, elle reste toujours à l’écart des actifs émergents.

Pour finir elle reste favorable au dollar contre euro car il devrait profiter de la normalisation de la politique monétaire américaine.

Attention ! Avant d'investir, nous vous invitons à consulter nos 5 points pour bien gérer son portefeuille.