Développer une épargne longue en six points clés

Une nouvelle étude de Paris Europlace confirme la nécessité de favoriser et développer l'épargne longue en France, notamment en vue du financement des retraites.

Développer l'épargne longue six points clés

Suite aux récentes réflexions du Conseil d'analyse économique (CAE) et de l'Association Française de la Gestion Financière (AFG) sur l'épargne longue, d'autres études viennent s'ajouter, allant dans le même sens.

Ainsi selon l'organisation Paris Europlace, fédération des acteurs de la place financière parisienne (1) qui vient de produire des rapports sur la question, il s'agit pour la France de "développer une épargne longue au service du financement des entreprises et des particuliers, et l'orienter vers l'épargne retraite, l'assurance-vie et les supports dynamiques". L'épargne retraite ne pèse en effet "que" 126 milliards d'euros en 2008 (source DREES 2010).

 

Six axes de travail

Un groupe de travail (animé par Yves Perrier, DG d'Amundi), a même établi des recommandations, en six points majeurs. Il mêle différents aspects, opérationnels et fonctionnels :

  • 1 - Accélérer le développement des produits d'épargne retraite existants : Perco et Perp ;
  • 2 - Modifier la structure des encours actuels d'épargne en faveur des produits à horizon ;
  • 3 - Encourager les Français à épargner plus tôt en amorçant l'épargne de long terme des jeunes actifs ;
  • 4 - Renforcer fortement la détention d'actifs dynamiques, revoir la fiscalité des produits d'épargne, encourager la diffusion des produits diversifiés, etc. ;
  • 5 - Renforcer la place de la gestion professionnelle dans l'épargne longue ;
  • 6 - Former et informer les ménages aux enjeux de l'épargne financière.

Pour prolonger : lire le communiqué complet, et consulter la présentation du groupe de travail.

(1) présidée par Gérard Mestrallet, PDG de GDF Suez