• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/03/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 16 janvier 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital.
    *Offre soumises à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 31 janvier 2017

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un
    compte-titres, d'un PEA et/ou d'un
    PEA-PME jusqu'au 4 janvier 2017*
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    2 000 fonds
    Sans droits d'entrée

    Avec plus de 80 sociétés de gestion françaises
    et internationales référencées

  • Crédit conso
    Vos projets n'attendent pas !

    Exclusif : votre prêt personnel BforBank

    BforBank vous propose, avec son partenaire CréditLift,
    une solution de financement flexible qui s'adapte
    à vos envies, vos besoins et votre situation.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

      En savoir plus

  • L'argent, on en parle

Epargne des Français, les indices clés pour 2013

Après de longs mois centrés sur les questions fiscales, quels sont les indices clés de l'épargne en France ? Le point.

épargne des Français et chiffres clés pour 2013

La fin d'année correspond traditionnellement avec la publication d'un ensemble d'indicateurs et chiffres clés sur les sujets économiques, financiers et sociaux. Où se placent les curseurs de l'économie française pour 2013, que l'on dit tant malmenée par la crise, et qui s'adapte désormais au contexte d'une réforme fiscale d'envergure installée par le gouvernement Ayrault ?

Concernant le moral des ménages déjà un premier fait, les Français sont incertains : ils considèrent que "leur situation financière personnelle passée est quasi stable (-1 point), tout comme celle sur leur situation financière personnelle future (+1 point)" : donc, un sur place. En revanche, concernant leurs opinions sur "leur capacité future à épargner", celle-ci gagne 2 points. A noter aussi comme autre élément positif, que "ces soldes restent supérieurs à leur moyenne de long terme".

 

Livrets et assurance-vie boostés

Sur le bilan du mois d'octobre, les différents produits de placement ont déjà profité de cette situation. Leur collecte respective a été qualifiée d'"historique", eut égard aux performances réalisées : et notamment celle du "deuxième meilleur mois de collecte nette de toute l’histoire du Livret A (créé en 1818)".

Ce que le journal économique La Tribune traduit en une formule de sens, en soulignant dans un article le caractère d'"incorrigibles fourmis des Français". Et de détailler une "collecte nette d’assurance vie (versements moins retraits) [qui fait] un bond en octobre. À la faveur de versements en hausse significative, la collecte nette ressort positive de 1.7 milliard d’euros".

Enfin sur les livrets, le journal économique souligne "la collecte nette du mois d'octobre sur le livret A et le livret de développement durable (LDD), [a] un niveau record de 21,2 milliards d'euros, en grande partie liée au relèvement de leurs plafonds".

 

Après la crise, le réconfort ?

Le Cercle des Epargnants pour sa part, se félicite de cette situation, et la met en perspective. C'est pour lui déjà un phénomène progressif et qui se renforce : "Après le boom du Livret A et du LDD, l’excellent mois d’octobre de l’assurance-vie, rien de surprenant que le sondage d’Opinion Way réalisé pour le cabinet Tidler souligne que 67% entendent épargner davantage pour faire face à l’avenir. [...] Chez les jeunes actifs (25-34 ans), ils sont même 82 % à vouloir épargner davantage".

C'est pour le Cercle une attitude de précaution face à l'avenir : "En période de crise et en période d’augmentation des impôts, les Français ont tendance naturellement à épargner".

Pour prolonger : revoir par exemple les infographies vidéo "Les Français et l'Epargne" et "Le livret, comment ça marche".