• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/03/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 16 janvier 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital.
    *Offre soumises à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 31 janvier 2017

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un
    compte-titres, d'un PEA et/ou d'un
    PEA-PME jusqu'au 4 janvier 2017*
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    2 000 fonds
    Sans droits d'entrée

    Avec plus de 80 sociétés de gestion françaises
    et internationales référencées

  • Crédit conso
    Vos projets n'attendent pas !

    Exclusif : votre prêt personnel BforBank

    BforBank vous propose, avec son partenaire CréditLift,
    une solution de financement flexible qui s'adapte
    à vos envies, vos besoins et votre situation.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

      En savoir plus

  • L'argent, on en parle

Les Français, mauvais élèves des questions financières ?

Comprendre la crise, les réformes en cours, etc. le Français serait-il perturbé par le faible niveau de connaissance manifesté sur les questions économiques et financières ? Le point.

Les Français, mauvais élèves questions financières

Selon un sondage relayé ce jour par Les Echos, les Français sont en délicatesse avec leurs connaissances des produits financiers. La proportion donne même un chiffre choc de l'ordre de... 80% ! Plus en détails, s'étalent d'abord des points positifs, les Français sachant très bien :

  • lire un relevé de compte (96 %) ;
  • souscrire un crédit (79 %) : une majorité dit être à l'aise avec les calculs, mais "un Français sur deux donne la bonne réponse à une question relativement simple sur la rémunération d'un compte" ;
  • acheter un bien immobilier (62 %) : placement déjà privilégié depuis la rentrée.

L'observateur pourrait pousser un "ouf" de soulagement. Mais du côté négatif, les Français sont aussi moins à l'aise avec les actions suivantes :

  • choisir un produit financier (49 %) : à noter que "seul un Français sur quatre (24 %) est capable de dire ce qu'est une obligation (dans une liste de réponses proposées)" et "Un sur deux donne la bonne définition d'un dividende" ;
  • lire la presse financière (28 %).

Une demie surprise...

Ces chiffres, au fond, ne surprennent pas tant que cela. Car ils sont en phase avec plusieurs balises repérées dernièrement. Tout d'abord, une prudence vis-à-vis des actions, une moindre capacité à épargner au sortir de l'été 2011, le sentiment de baisse du pouvoir d'achat qui pourrait être aussi une forme d'incompréhension, etc.

La conjugaison de ces phénomènes pourrait ainsi nourrir une sorte de résignation face à la crise économique en cours. Comme souvent abordée, la question de l'enseignement économique et financier délivré durant le cursus scolaire, va peut être reprendre quelque vigueur sur la scène nationale...

Pour prolonger, à lire sur nos blogs :

Les Français et l'ISR: les épargnants en quête d'information

Comment et quand gérez-vous en ligne vos finances ?

Des outils pour améliorer sa culture financière

Google mise sur les finances personnelles

L.D