• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/03/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 16 janvier 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital.
    *Offre soumises à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 31 janvier 2017

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un
    compte-titres, d'un PEA et/ou d'un
    PEA-PME jusqu'au 4 janvier 2017*
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    2 000 fonds
    Sans droits d'entrée

    Avec plus de 80 sociétés de gestion françaises
    et internationales référencées

  • Crédit conso
    Vos projets n'attendent pas !

    Exclusif : votre prêt personnel BforBank

    BforBank vous propose, avec son partenaire CréditLift,
    une solution de financement flexible qui s'adapte
    à vos envies, vos besoins et votre situation.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

      En savoir plus

  • L'argent, on en parle

Argent : où placer ses liquidités ?

Livret A, livret jeune, compte ou livret d'épargne logement offrent de nombreuses combinaisons. À tout âge ses solutions.

Argent : où placer ses liquidités ?

Coups durs ou dépenses imprévues ? Pour répondre à ce besoin de trésorerie, la meilleure stratégie consiste à placer une partie de ses économies dans des produits à court terme comme les livrets d'épargne. Leurs atouts ? Ils sont liquides, sans risque, et proposent des rémunérations appréciables : 1,75% pour le Livret A et le livret développement durable (LDD) , 2,25% pour le livret d'épargne populaire (LEP) , de 2% à 3,5% pour le Livret jeune et 1,25% pour le compte épargne logement (CEL). Non fiscalisés, ces supports se combinent à volonté. Les dépôts et les retraits peuvent être réguliers ou exceptionnels.

Autre point fort : le taux est garanti avec une rémunération à la quinzaine. Seules contraintes exigées par la loi : ouvrir une famille de livret par personne (ou contribuable) - avec parfois une condition sur l'âge (Livret jeune) ou sur le revenu (LEP) - et respecter les plafonds de dépôts réglementaires. Pour mémoire, le solde maximum autorisé sur un Livret A et un CEL est de 15.300 euros, 7.700 euros sur un LEP , 6.000 euros sur un LDD, et 1.600 euros sur un Livret jeune. Selon la situation, le dosage entre tous ces placements diffère.

 

1 Le jeune célibataire

Dès ses premières rentrées d'argent, il peut commencer à se constituer un pécule. Il a intérêt à cibler en priorité les livrets défiscalisés les plus rémunérateurs, à savoir le Livret A, le Livret jeune réservé aux 12-25 ans et le LEP, s'il est détaché du foyer fiscal des parents. Après en avoir fait le plein, il pourra éventuellement ouvrir en complément un CEL. "Cette souscription permet de prendre date. Ce compte permettra de bénéficier d'un prêt immobilier au taux compétitif de 2,75%", note Sidney Benichou, responsable épargne à la caisse du Crédit Agricole de Provence-Côte-d'Azur.

 

2 Le jeune couple

À deux, la capacité d'épargne se renforce. De fait, les plafonds de dépôts sont doublés. Par exemple, en cumulant deux Livrets A et deux LDD, le plafond de versements atteint 42.600 euros. En cas de naissance d'enfants, le couple pourra leur ouvrir des Livrets A et les garnir. Même imposable, chaque membre du couple peut être éligible au LEP en 2010 à condition d'avoir payé moins de 750 euros d'impôts en 2009. Enfin, si cela n'a pas déjà été fait, l'ouverture d'un CEL est conseillée en vue d'une acquisition immobilière. Souple, ce placement rémunéré permet des dépôts et des retraits illimités avec des droits à prêts qui s'apprécient avec le temps.

 

3 Le couple déjà propriétaire

Au gré des entrées et des sorties d'argent, il convient de toujours remplir en priorité ces différents livrets. Les comptes à terme et les sicav monétaires sont à négliger, car peu rémunérateurs en ce moment (entre 1% et 1,5%). D'une façon générale, "il ne faut pas dépasser cinq à six mois de revenus placés à court terme. Une fois ce matelas sécurité constitué, il faudra s'orienter vers des produits à moyen et long terme qui rapportent plus", explique Damien Bourgeois, directeur marketing banque épargne chez AXA France. Quand au CEL, il reste une bonne option, même après un achat immobilier. Plus tard, il financera des travaux ou sera utile pour acheter un autre bien à crédit.

 

4 L'épargnant senior

Avec de nombreux produits en portefeuille souscrits au cours de sa vie, le senior dispose de solutions complémentaires aux traditionnels livrets. Il peut se tourner vers un contrat d'assurance-vie en euros de 8 ans et plus. Ce placement pourra recueillir des liquidités rémunérées entre 3,50% et 4,70%, selon les compagnies, avec la possibilité de piocher à volonté dans cette épargne grâce au système des avances. Autre scénario possible : "blinder" un vieux PEL de plus de 10 ans d'âge. Certaines générations de plans offrent des rémunérations appréciables (2,50% , 2,9% , 3,27%). Attention, tout retrait entraînera sa clôture définitive.

 

Laurence BOCCARA

Chat : où placer votre argent ? Le compte rendu sur lesechos.fr/chats