Zone euro : aggravation de l'inflation annuelle sur avril

En Europe, la poussée inflationniste se confirme en avril : +2,8% sur un an. C'est davantage qu'en France où elle est estimée à 1,7%. Le point.

Zone euro : aggravation de l'inflation annuelle sur avril

Selon les données Eurostat, publiée entre autres par le site Boursier.com "Le taux d'inflation annuel au sein de la zone euro a encore progressé au mois d'avril, s'établissant à 2,8%, après 2,7% le mois précédent et contre 1,6% un an auparavant.'"

Dans son communiqué détaillé, Eurostat prend un peu de hauteur pour acter que "l'inflation annuelle a augmenté dans seize États membres, [et] est restée stable dans deux et a baissé dans huit". L'institut classe ainsi les bons et les mauvais élèves européens :

 

  • les bons : Irlande (1,5%), République tchèque (1,6%) et Suède (1,8%) ;
  • les mauvais : Roumanie (8,4%), Estonie (5,4%), Lituanie et Hongrie (4,4% chacun)

Transport, logement, alcool et tabac en proue

Quels postes de dépenses connaissent la plus grande pression sur les prix ? Par ordre d'importance les relevés statistiques ressortent les transports (+5,9%), le logement (+5,0%) et les boissons alcoolisées et le tabac (+3,4%). Toutes choses ressenties en France et liées aux dernières évolutions des marchés énergétique, immobilier et aussi des taxations décidées par l'Etat.

Ce contexte matérialise le sentiment noté début mai, parmi les Français, d'une baisse de leur pouvoir d'achat. Ce malgré des mesures correctives engagées rapidement par le gouvernement Fillon. Cette situation entraînerait-elle à terme une baisse de leur capacité d'épargne ?

L.D.