• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/03/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 16 janvier 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital.
    *Offre soumises à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 31 janvier 2017

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un
    compte-titres, d'un PEA et/ou d'un
    PEA-PME jusqu'au 4 janvier 2017*
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    2 000 fonds
    Sans droits d'entrée

    Avec plus de 80 sociétés de gestion françaises
    et internationales référencées

  • Crédit conso
    2,50% TAEG

    Exclusif : votre prêt personnel BforBank

    Offre valable 14 novembre au 4 décembre 2016, réservée aux clients BforBank,
    pour toute demande de prêt personnel de 5 001 à 15 000€ entre 25 et 48 mois inclus.

    Vous remboursez 48 mensualités de 219,02, hors assurances facultative. Le montant
    total dû est de 10 512,96€. Le Taux Annuel Effectif Global (TAEG) fixe est de 2,50%.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

      En savoir plus

  • L'argent, on en parle

Vers une nouvelle baisse du taux du livret A

Indexé sur l'inflation, le taux du livret A devrait voir son taux de rémunération - fixé actuellement à 1,75 % - baisser le 1er août.

Vers une nouvelle baisse du taux du livret A

Alors que depuis quelques semaines le sujet revenait sur le devant de la scène, le Gouverneur de la Banque de France Christian Noyer, a annoncé que le livret A devrait voir son taux de rémunération - fixé actuellement à 1,75 % - baisser le 1er août. S’il est donc très probable qu’une nouvelle baisse intervienne, la question reste celle de son ampleur alors que le taux d’inflation ne cesse de baisser

La formule de calcul du taux du livret A

Un rappel s’impose : c’est la Banque de France qui calcule en janvier et en juillet de chaque année le taux « théorique » de rémunération du livret A qui s’applique respectivement au 1er février et au 1er août. Ces règles de fixation du taux consistent à prendre le chiffre le plus élevé qui résulte des calculs suivants (arrondi au 1/4 de point le plus proche) :

  • Soit une moyenne des taux d’intérêt et de l’inflation (hors tabac) ;
  • Soit le taux d’inflation (hors tabac) augmenté de 0,25 %

Compte tenu de la faiblesse actuelle des taux d’intérêt, c’est cette dernière méthode qui s’applique déjà depuis plusieurs mois.

Lors de la dernière décision relative au taux du livret A, en janvier, Christian Noyer, avait recommandé que la baisse du taux du livret A soit limitée à 1,75 %, alors que si la formule du calcul avait été strictement appliquée, elle aboutissait à un taux de 1,50 %.

Une décision « politique »

Évoquant cette éventuelle baisse du taux du livret A, Christian Noyer s’est exprimé ainsi : « on verra ce que seront les chiffres de l’inflation, mais probablement, logiquement, on devrait avoir sans doute un nouveau mouvement », tout en précisant qu’il était « trop tôt pour en parler ».

De son côté le ministre de l’Économie et des Finances, Pierre Moscovici, confirmait :

"je n'ai pas aujourd'hui les chiffres de l'inflation, c’est le gouverneur de la Banque de France qui constatera sur la base des chiffres de l'Insee le taux d'inflation et il me fera une proposition". Mais, se voulant rassurant pour les épargnants, il a ajouté : "ce que je vous dis, c'est que le pouvoir d'achat du livret A sera maintenu de façon à être favorable par rapport à l'évolution de l'inflation".

C’est donc en fonction des chiffres de l’inflation (publication de l’INSEE le 11 juillet prochain) que la Banque de France fera sa recommandation à Bercy. Sera alors prise la décision de suivre strictement ou pas la formule légale de calcul. Le nouveau taux s’appliquera également aux autres livrets réglementés, livret bleu, Livret de développement durable (LDD, ancien Codevi).

Vers une baisse à 1,5 % ?

Le taux d’inflation ne cesse de baisser depuis plusieurs mois. D’après les dernières statistiques communiquées par l'Insee, hors tabac, l’IPC (indice des prix à la consommation) a crû de 0,1 % en mai et de +0,7 % sur un an.

Un taux d’inflation si bas laisse présager une réduction du taux de rémunération de 1,75 % à 1,50 % et même à 1,25 %. Mais comme l’écrivait le quotidien Aujourd’hui en France dimanche 23 juin, évoquant la décision gouvernementale : « à quelques mois d’échéances électorales, sa décision sera certainement pesée au trébuchet ».

Le moindre attrait du livret A

Après avoir profité du relèvement du plafond de versement du livret A à 22 950 euros et du doublement du plafond du LDD à 12 000 euros, comment réagiront les épargnants à cette nouvelle baisse de rémunération du livret A ?

En mai, après plusieurs mois d'engouement de la part des Français, le livret A a connu un mouvement de décollecte de 60 % par rapport à mai 2012. Depuis le 1er janvier, la collecte (à fin mai) reste toutefois supérieure à celle des 5 premiers mois de 2012. Les prochains chiffres de collecte parleront : quel comportement adopteront les épargnants après 2 baisses consécutives du taux du livret A.

Enfin une baisse du taux de rémunération devrait satisfaire Standard & Poor's qui vient de déclarer que le livret A pénalisait le secteur bancaire de la France plongée dans un contexte de croissance quais nulle.