A lire dans la même thématique

Prêts étudiants : que savoir avant d’y recourir

Des études longues et coûteuses impliquent souvent pour l’étudiant le recours à un prêt. Comment avoir un prêt étudiant ?

Le relevé d’identité bancaire (RIB) est le document qui récapitule vos coordonnées bancaires. En cas de perte ou de vol, son utilisation peut donner lieu à des fraudes.

04 septembre 2020

La Rédaction

Grâce aux informations bancaires contenues dans le RIB, une personne malintentionnée peut virer de l’argent de votre compte vers le sien ou mettre en place des prélèvements automatiques, par exemple.

Le RIB, relevé identité bancaire : à quoi sert-il ?

Le RIB permet de vérifier l’identité du titulaire d’un compte en banque. Ce document contient également les coordonnées bancaires ou numéro RIB.

Bon à savoir

Le numéro RIB est composé d’un code banque, d’un code guichet, du numéro de compte et d’une clé RIB.

Le RIB comprend également un IBAN (International Bank Account Number), ainsi qu’un BIC (Bank Identifier Code).

Un RIB peut vous être demandé pour effectuer un virement sur votre compte bancaire (salaire, prestation sociale, remboursement de frais de santé…). Il peut également être utilisé, selon les cas, pour payer certains services par le prélèvement automatique (une facture d’électricité, un abonnement à internet…).

Bon à savoir

Pour autoriser une opération de prélèvement automatique sur votre compte bancaire, vous devez également remettre une autorisation de prélèvement dûment signée.

Que peut-on faire avec le RIB de quelqu’un ?

Il est recommandé d’agir avec prudence lorsqu’on vous demande de communiquer votre RIB. Une personne malintentionnée peut en effet se servir de votre RIB pour usurper votre identité et réaliser une fausse autorisation de prélèvement.

Cette autorisation lui permettra ensuite de prélever des sommes directement sur votre compte, en-dehors de toute légalité, ou bien souscrire des abonnements et services payés grâce à votre compte.

Quelques astuces pour protéger son RIB

Quelques précautions simples peuvent vous aider à éviter ce type de fraude.

Vous pouvez notamment conserver tous vos documents administratifs dans un endroit sûr et connu de vous seul. Les déménagements ou les déplacements sont propices à la perte de documents, d’autant qu’un RIB papier est généralement imprimé sur un petit format.

Vous pouvez aussi procéder à des paiements en ligne via des services sécurisés (URL du site précédée de la mention "https", 3D Secure…). Ceux-ci empêchent votre interlocuteur d’accéder à vos informations personnelles ou bancaires.

Lorsque vous utilisez votre messagerie, veillez à démasquer les tentatives de phishing (email douteux suivi d’une demande de paiement, appel au secours d’un proche…).

Enfin, pensez à surveiller vos comptes. D’une part, il est conseiller de consulter régulièrement votre compte afin de repérer toute transaction anormale. D’autre part, vous pouvez vérifier la correspondance entre vos factures et les montants prélevés.

Selon l’article L.133-18 du Code monétaire et financier, un prélèvement frauduleux doit être remboursé par la banque. Si vous n’avez accordé aucun mandat de prélèvement, vous avez 13 mois pour envoyer une demande de remboursement.

Crédit photo : Getty Images