Partager
Imprimer

Le point sur Amundi Actions France

Le point sur un fonds de la sélection BforBank : Présentation d' Amundi Actions France

olivier-baduel.jpg

Olivier Baduel

Responsable de l’équipe de gestion Actions Europe depuis juillet 2004 et gérant d’Amundi Actions France

 

Présentation  de la SICAV et commentaires du gérant – Janvier 2014


4 questions à Olivier Baduel, gérant d'Amundi Actions France 

 

1/ Quelles sont les principales caractéristiques d’Amundi Actions France ? Combien de valeurs y a-t-il en portefeuille et comment sont-elles sélectionnées ?

Amundi Actions France (ex-Amundi Select France) est une SICAV principalement investie en actions françaises. Son objectif est de réaliser une performance supérieure à celle de son indice de référence, le SBF 120 dividendes nets réinvestis, à moyen terme. La durée minimum de placement recommandée est de 5 ans.

Le processus d’investissement est inchangé depuis près de 10 ans. Il consiste à sélectionner un nombre réduit de sociétés (35 à 50 valeurs[1]) en fonction de leurs caractéristiques propres; gamme de produits, avantage compétitif, équipe dirigeante, sans oublier d’analyser l’environnement dans lequel elles évoluent ; relations clients/fournisseurs, concurrents, environnement réglementaire. Pour chacune des sociétés, nous estimons son potentiel de croissance (la croissance soutenable) et de profitabilité (mesurée par la rentabilité des capitaux investis), enfin, nous déterminons un objectif de prix.

Cette approche, à la fois rigoureuse et disciplinée, se veut également pragmatique, elle vise à sélectionner les meilleures opportunités sans a priori, que ce soit en termes de style (valeurs « décotées » ou valeurs « de croissance ») ou de taille (moyenne ou grande capitalisation). 

 

2/ Quels résultats avez-vous obtenus en 2013 ?

En 2013, Amundi Actions France a affiché une performance de +28%, nettement supérieure à celle de son indice de référence, le SBF 120 dividendes nets réinvestis qui progresse de 22% [2].

Sur plus long terme, les performances sont également au rendez-vous : sur 5 ans, la performance est de 72% pour Amundi Actions France contre 68% pour l’indice de référence et enfin sur 10 ans, +100% pour Amundi Actions France, à comparer à 78% pour le SBF 120 et 60% pour la moyenne des fonds actions françaises[3].

Par ailleurs, la qualité et la régularité de sa performance lui ont valu d’être distinguée par Morningstar[4] qui lui a attribué la note maximale de 5 étoiles sur 10 ans.

 
3/ Comment expliquez-vous la performance du fonds en 2013 ? 
Elle s’explique par un effet sélection positif dans la quasi-totalité des secteurs, à l’exception de celui des services pétroliers.
Les principales contributions positives se retrouvent tant dans les secteurs de l’automobile, que de l’aéronautique/défense, les banques  ou encore les services collectifs (Suez Environnement).
 

4/ Comment envisagez-vous 2014 et quel est le positionnement actuel du portefeuille ?

Malgré les très bonnes performances de ces deux dernières années, le potentiel de progression des marchés actions ne nous semble pas épuisé. Il repose sur un environnement macro-économique favorable - accélération de la croissance américaine, sortie progressive de la récession en Europe - et un environnement monétaire tout aussi propice - fort soutien des banques centrales japonaises et européennes, resserrement très graduel de la politique monétaire américaine.
 
Plus fondamentalement, si les marchés actions ont retrouvé des multiples de valorisation en ligne avec leur historique, ils n’en demeurent pas moins attractifs en relatif aux autres classes d’actifs.
 
En ce début d’année, notre portefeuille ne marque pas de biais sectoriels ou de style très marqués, à l’exception de sa sous-exposition aux valeurs de consommation courante, relativement chères et pénalisées par la moindre croissance dans les pays émergents. Nous conservons nos positions sur les valeurs cycliques des secteurs de l’automobile et des banques qui devraient bénéficier du retour à la croissance en Europe, même chose pour les valeurs de services collectifs (Suez Environnement, Véolia). A la fin de l’été 2013, nous sommes également revenus sur ArcelorMittal (affermissement progressif de la demande en Europe, plus sensible aux Etats-Unis). Parallèlement, nous demeurons confiants sur des secteurs ou des valeurs exposés à des « cycles » de croissance durables, l’aéronautique (maintien des positions sur Airbus, Safran, renforcement de Zodiac), Legrand (au-delà des marchés sous-jacents, une excellence opérationnelle pas encore complètement reconnue) ou Essilor (potentiel de ré-accélération de la croissance organique avec l’acquisition de Transition). Enfin, malgré une visibilité limitée, nous conservons nos positions sur les valeurs de service pétroliers (Technip, CGG) qui nous paraissent avoir été excessivement pénalisées en 2013.
 

Cliquer ici pour accéder à la fiche de présentation d' Amundi Actions France

 


[1] Donné à titre illustratif uniquement

[2] Les performances passées ne préjugent pas des performances futures

[3] Source Classement Lipper, fonds commercialisés en Europe au 31/12/2013

[4] ©[2013] Morningstar. Tous droits réservés. Les informations contenues ici : (1) appartiennent à Morningstar et/ou ses fournisseurs de contenu ; (2) ne peuvent être reproduites ou redistribuées ; et (3) ne sont pas garanties d’exactitude, d’exhaustivité ou d’actualité. Ni Morningstar, ni ses fournisseurs de contenu ne sont responsables en cas de dommages ou de pertes liés à l’utilisation de ces informations

 

Achevé de rédiger le 20 janvier 2014. Les performances passées ne sont pas constantes dans le temps et ne préjugent pas des performances futures. Avant de sélectionner cet OPCVM, vous devez consulter les documents d’informations réglementaires disponibles sur le site de BforBank et de l’AMF (www.amf-france.org). Le souscripteur doit, préalablement à sa souscription, s'assurer que le support correspond bien à son profil investisseur, son horizon d'investissement et son projet.