• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/03/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 16 janvier 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital.
    *Offre soumises à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 31 janvier 2017

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un
    compte-titres, d'un PEA et/ou d'un
    PEA-PME jusqu'au 4 janvier 2017*
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    2 000 fonds
    Sans droits d'entrée

    Avec plus de 80 sociétés de gestion françaises
    et internationales référencées

  • Crédit conso
    Vos projets n'attendent pas !

    Exclusif : votre prêt personnel BforBank

    BforBank vous propose, avec son partenaire CréditLift,
    une solution de financement flexible qui s'adapte
    à vos envies, vos besoins et votre situation.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

      En savoir plus

  • L'argent, on en parle

Argent et famille en France : les chiffres clés à fin 2012

L'argent et la famille sont-ils "chamboulés" par la crise économique ? Quelques chiffres pour mesurer qu'elle demeure un rempart solide, et un levier de dynamisme.

argent et famille en france chiffres 2012

Plusieurs indicateurs permettent de mesurer sinon d'estimer l'état de santé de la famille par rapport à l'argent et au patrimoine, en France, à fin 2012. globalement, si la cellule familiale est bien un rempart face à la crise, elle l'est aussi en tant qu'agent économique. Voici quelques données que remontent les statisticiens de l'Insee, pour mieux le mesurer :

  • sur la confiance des ménages : d'un trait, "l’opinion des ménages sur leur situation financière personnelle passée est quasi stable (-1 point), tout comme celle sur leur situation financière personnelle future (+1 point)".
  • sur l'endettement domestique : il est en hausse (sur derniers chiffres connus de 2010), mais différement selon le revenu. En gros, plus on gagne de "sous", plus on emprunte. Soit "un tiers des ménages dont le niveau de vie était inférieur à 15 000 euros par an (soit un tiers des ménages vivant en France) était endetté, contre plus de la moitié des ménages disposant d'un niveau de vie supérieur à 15 000 euros".
  • sur la consommation des ménages : elle est en hausse et c'est même l'un des derniers remparts face à la crise, pour soutenir la croissance. "En septembre, les dépenses de consommation des ménages en biens augmentent de 0,1 % (...), après avoir reculé de 0,8 % en août. Sur l’ensemble du troisième trimestre, elles augmentent de 0,2 % (après -0,2 % au deuxième trimestre 2012)".

 

Un rempart face à la crise

Unité économique active et résistante, la famille et déjà le couple permet de mieux s'en sortir face aux vents contraires. Selon l'Insee toujours, en couple on souffre moins du chômage (!) Plus exactement, il faut subtilement lire les chiffres de l'enquête, qui pose que : "13 % des hommes et 12 % des femmes célibataires sont au chômage dans la tranche d'âge de 30-54 ans. Contre 5 % et 6 % chez les hommes et les femmes vivant en couple".

Normal, à plusieurs et déjà à deux, on a tout simplement plus de ressources pour vivre, consommer et épargner. D'ailleurs de 2008 à 2010, le revenu moyen des ménages français noté par l'Insee est passé de 35 K€ à 35,2 K€ (c'est à dire une hausse de +0,6%).