Etudes à l'étranger : les destinations anglo-saxonnes sont les plus onéreuses

Le coût des études à l'étranger « grimpe partout », selon une étude de la banque HSBC. L'Australie se classe comme la destination la plus chère, devant les Etats-Unis et le Royaume-Uni.

Taxis londoniens (black cab)

Le coût des études à l'étranger "grimpe partout"

Australie, Etats-Unis et Royaume-Uni sont les destinations les plus coûteuses pour les jeunes qui partent étudier à l'étranger, selon une étude de HSBC publiée hier. La banque constate, par ailleurs, que le coût des études à l'étranger « grimpe partout parce que les subventions publiques diminuent ». A partir de données publiques recensées dans treize pays et d'estimations sur le coût de la vie, l'étude retient l'Australie comme « le pays où les études sont les plus chères » pour les étrangers. Le coût moyen des frais universitaires, combiné au coût de la vie, s'y élève à plus de 38.000 dollars par an (28.688 euros).

Viennent ensuite les Etats-Unis, avec plus de 35.000 dollars par an (26.423 euros) - l'étude ne tient pas compte des huit universités de la fameuse Ivy League au coût bien supérieur (voir ci-dessous) -, et le Royaume-Uni, avec un total annuel de 30.000 dollars (22.648 euros).

 

Coût annuel moyen des études à l'étranger pour les étudiants internationaux - Les Echos

 

Etudes chères et prisées

Le coût de la vie dans les pays émergents comme les Emirats Arabes Unis, Singapour ou Hong Kong en fait aussi des destinations chères. A l'inverse, « l'Allemagne est le pays où les étudiants internationaux paient le moins pour leur éducation, avec des frais de scolarité et un coût de la vie faible ». L'étude ne prend pas en compte le cas de la France, jugé trop complexe au regard de la mixité des statuts public et privé.

Australie, Etats-Unis et Royaume-Uni font partie des pays où les frais de scolarité sont plus élevés pour les étudiants étrangers que pour les ressortissants nationaux, contrairement à l'Allemagne. Au Royaume-Uni, les frais de scolarité ont par ailleurs doublé en 2012, conséquence des coupes budgétaires. Les trois destinations les plus chères sont aussi les plus prisées. Selon l'OCDE, les Etats-Unis sont la première destination des étudiants étrangers (17 % de l'effectif mondial), devant le Royaume-Uni (13 %) et l'Australie (6 %). Viennent ensuite l'Allemagne, la France et le Canada.

Le coût des études semble cependant avoir peu d'impact sur le choix des destinations : selon l'OCDE, entre 2000 et 2011, le nombre d'étudiants choisissant les Etats-Unis a chuté de 21 % à 17 %. L'Allemagne a perdu 3 points, tandis que l'Australie (+ 1 %) et le Royaume-Uni (+ 2 %) étaient de plus en plus prisés.

Marie-Christine Corbier