Post Bac : comment loger son enfant étudiant sans se ruiner?

Faire des études coûte cher. Des frais encore gonflés par les factures d'un logement, lorsque les études obligent votre enfant à quitter le cocon familial....

logement etudiant

Quelles sont les pistes existantes pour loger son enfant étudiant à moindre coût?

Même s'il travaille pour payer une partie de ses études, il aura sans doute besoin de votre aide, aussi bien sur le plan logistique que financier. Voici quelques pistes à explorer pour l'aider à se loger à moindre frais.

Le campus universitaire

Il existe 600 établissements, couramment appelés "cités U", gérés par les centre régionaux des oeuvres universitaires et scolaires (CROUS). Autant dire que les 165 500 logements disponibles sont loin de répondre à la demande annuelle qui estimée à 900 000!

Les logements en cité U sont destinés en priorité aux étudiants dont la famille a de faibles ressources. Cela vaut tout de même la peine de déposer un dossier car il s'agit de loin de la piste la plus économique : pour une chambre meublée de 9 mètres carrés, comptez entre 150 et 200 euros de loyer et aux alentours de 400 euros pour un studio de 21 mètres carrés. Une ALS (Aide au Logement Social) peut éventuellement aider à payer ce montant.

Les foyers étudiants

Il existe 65 foyers étudiants pour environ 6 000 lits. Ils sont répartis dans une vingtaine de grandes villes et regroupés au sein de l'Union nationale des maisons d'étudiants (UNME). Tous les étudiants peuvent déposer une demande pour obtenir une chambre, sans limitation de revenus. Certaines chambres sont équipées d'une douche et d'un coin cuisine, d'autres  sont des simples chambres avec une salle à manger commune.

Les tarifs sont plus élevés qu'en cité U, de l'ordre de 300 à 900 euros par mois mais incluent souvent la demi-pension voire une pension complète.

Les résidences privées

Gérées par des groupes privés, ces résidences rassemblent des studios ou des deux-pièces meublés. Elles disposent de diverses parties communes comme une buanderie, une cafétéria ou même parfois une salle de sport.

Les tarifs sont équivalents au prix d'une location classique et il faut s'attendre à des frais de dossier ainsi qu'à verser une caution. L'étudiant peut toutefois déposer une demande auprès de la CAF (Caisse d'Allocations Familiales) pour bénéficier sous certaines conditions d'une APL (Aide Personnalisé au Logement) ou d'une ALS (Allocation de Logement Social)

Le logement intergénérationnel

Encore peu connu, le logement intergénérationnel est une bonne piste pour trouver un logement pas cher, voire gratuit dans certains cas. Le principe est simple : en échange d'une chambre gratuite ou d'un loyer modéré, le jeune s'engage à effectuer plusieurs taches, comme être présent le soir, aider la personne âgée à faire ses courses, etc. Plusieurs associations proposent de mettre en contact des seniors isolés et des étudiants à la recherche d'un logement. Attention toutefois à bien évaluer en amont les implications de cette cohabitation originale et à vérifier que les deux futurs colocataires vont pouvoir s'entendre !

Découvrir aussi

Nos recommandations
En plus des donations, d'autres recettes moins connues permettent d'aider enfants, parents et proches, sans pour autant verser sa dîme à l'administration fiscale. Panorama de solutions pratiques.
Logement, études, création d’entreprises etc. : différentes solutions permettent de donner un coup de pouce financier à ses enfants ou petits-enfants.

Plusieurs solutions sont à la disposition des parents soucieux d’aider leurs enfants à se loger. Mieux vaut s’entourer de précautions !

La ministre du Logement, Sylvie Pinel a officiellement lancé fin janvier 2016 le dispositif dit VISALE. Le Visa pour le Logement et l’Emploi prend la place de la Garantie de r...

Avec la loi Alur, les meublés loués en résidence principale sont soumis aux mêmes obligations que les biens loués vides et leurs loyers encadrés dans le...