• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/03/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 16 janvier 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital.
    *Offre soumises à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 31 janvier 2017

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un
    compte-titres, d'un PEA et/ou d'un
    PEA-PME jusqu'au 4 janvier 2017*
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    2 000 fonds
    Sans droits d'entrée

    Avec plus de 80 sociétés de gestion françaises
    et internationales référencées

  • Crédit conso
    2,50% TAEG

    Exclusif : votre prêt personnel BforBank

    Offre valable 14 novembre au 4 décembre 2016, réservée aux clients BforBank,
    pour toute demande de prêt personnel de 5 001 à 15 000€ entre 25 et 48 mois inclus.

    Vous remboursez 48 mensualités de 219,02, hors assurances facultative. Le montant
    total dû est de 10 512,96€. Le Taux Annuel Effectif Global (TAEG) fixe est de 2,50%.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

      En savoir plus

  • L'argent, on en parle

Passer sa retraite à l'étranger : « La vie au Maroc est idyllique »

Jean est originaire de Lyon. Marié et père de deux enfants, cet ancien chef d’entreprise a choisi de s’expatrier pour profiter de sa retraite sous le soleil du Maroc. Les raisons de ce choix.

Passer sa retraite à l'étranger

Avec son épouse, ils ont décidé de poser leurs valises à El Jadida, à 90 km environ au Sud de Casablanca.

  • Ancien salaire : 4 000 € nets / mois.
  • Pension de retraite actuelle : 2 000 € / mois.
  • Pension de son épouse également retraitée : 2 000 € / mois.
  • Patrimoine financier : 0
  • Revenus financiers : 0
  • Patrimoine immobilier : Propriétaire, au Maroc, de sa résidence principale. En France, il est propriétaire d’une résidence secondaire et de plusieurs biens immobiliers destinés à la location.
  • Revenus fonciers : 150 000 € / an

Pourquoi avoir choisi le Maroc pour votre retraite ?

Jean : C’est ma femme qui a eu l’idée de venir au Maroc. C’est un petit paradis sur terre. On connaissait déjà Marrakech, Agadir, Essaouira, mais mon épouse a été subjuguée par El Jadida avec sa baie, ses haras et ses chevaux. On la surnomme d’ailleurs le « Deauville Marocain ».

Elle y est arrivée seule et en seulement 15 jours, elle avait choisi la maison, elle l’avait meublée, acheté une voiture, bref je n’avais plus qu’à la rejoindre et poser mes valises. Du coup, j’ai tout vendu en France. J’ai demandé un quitus fiscal à l’administration Française et désormais je paye mes impôts au Maroc. C’est beaucoup mieux. L’État Marocain nous offre un abattement de 80 %. C’est-à-dire qu’on est imposé uniquement sur 20 % de nos revenus. Mais on a surtout choisi le Maroc pour sa proximité avec la France, on est à trois heures seulement de Paris. Et puis c’est également un pays francophone, tout le monde parle Français ici.

Comment se déroule votre vie au Maroc ?

Cela fait 8 ans que nous sommes ici. Aujourd’hui, on est 250 familles de Français installés à El Jadida, tous retraités. La qualité de vie y est énorme. Avec mon épouse on s’est mis au golf, on fait de la gym. Nous faisons partie de l’association El Jadida Accueil, l'association de la communauté française et étrangère francophone à El Jadida, et nous avons tous les jours des activités : scrabble, tarot, marche, cours de langue, Moi, je suis ravi, on a une vie de retraités bien rythmée.

Nous avons aussi trois employés de maison, salariés à plein-temps, une cuisinière, une femme de ménage et un jardinier. Je les paye chacun le double du salaire minimum au Maroc (230 € par mois), malgré tout, ils me coûtent deux fois moins cher qu’une seule employée que j’avais en France. Le coût de la vie est bien moins cher ici, excepté pour l’alcool. Seul inconvénient, s’il doit y en avoir un, c’est que les soins médicaux ne sont pas très bien remboursés, on est obligé de cotiser à la CFE (Caisse des Français de l’Étranger). Mais ce n’est pas rédhibitoire.

Quels conseils donneriez-vous aux retraités qui souhaiteraient s’installer eux aussi au Maroc ?

Tous mes amis qui sont Français viennent à la maison et me disent : « que faut-il faire pour que je puisse moi aussi m’installer ici ? ». C’est vrai que les échos que j’ai de la France sont plutôt négatifs. Mes amis en ont marre.

Je leur conseillerais de venir voir si ça leur plaît. Pour les retraités qui auraient des petits problèmes de santé, il faut savoir qu’on n’est pas très bien remboursé. Sinon, avec l’aide d’associations, toutes les formalités sont très simples pour s’installer au Maroc.

Moi, en tout cas, je ne regrette absolument pas le choix qu’on a fait. La vie au Maroc est idyllique quand on est à la retraite.

Lire également :