L'âge de départ à la retraite

Partir à la retraite, oui, mais à quel âge ?

Pont d'un bateau de croisière

Partir à la retraite, oui, mais à quel âge ?

Cela dépend de la date de naissance et de différentes situations.

Les personnes nées avant 1953, ont pu déjà partir à la retraite si elles le souhaitaient et si elles avaient la durée totale d’assurance requise, tous régimes d’assurance-vieillesse confondus. Celles qui sont nées en 1953, le pourront à partir de 61 ans et 2 mois (et au plutôt au 1er mars 2014), celles nées en 1954, à partir de 61 ans et 7 mois (et au plutôt au 1er août 2015). L’âge de départ à la retraite pour toutes personnes nées au-delà du 31 décembre 1954, est aujourd’hui fixé à 62 ans.

Il est cependant possible de « devancer l’appel » si l’on est atteint d’une incapacité permanente d’au moins 80 % ou d'un handicap de niveau comparable, dans certaines conditions, si l’on est reconnu travailleur handicapé ou encore si l’on a eu une « carrière longue » c’est-à-dire que l’on a travaillé avant l’âge de 20 ans. Il faut de plus avoir le nombre d’années (ou de trimestres) d’assurance requis pour avoir le droit à une retraite à taux plein et pouvoir justifier de 5 trimestres minimum à la fin de l'année de ses 20 ans (4 trimestres si l’on fête son anniversaire au cours du dernier trimestre).

60 ans (à partir de), c’est possible, mais…

Pour l’instant - cela pourrait changer au terme des négociations entamées à l’automne 2013 » les partenaires sociaux, - il est également possible de partir à la retraite dès 60 ans si on a été reconnu en incapacité permanente (IP) au titre d’une maladie professionnelle ou d’un accident du travail. Il faut pourtant que cette incapacité d’au moins 10 % soit liée à la pénibilité du travail. D’autres conditions d’accès qui dépendent de l’origine de l’IP et du taux d’IP sont exigées.

A noter

Non travaillées, les périodes :

  • de service national (dans la limite de 4 trimestres),
  • d'incapacité temporaire pour cause de maternité, maladie ou accident du travail (dans la limite de 6 trimestres au total, ou dans la limite de 4 trimestres uniquement pour des périodes validées au titre de la maladie ou d'un accident du travail),
  • de chômage indemnisées (dans la limite de 2 trimestres).

sont cependant considérées comme « cotisées » et entrent dans le calcul de la durée totale d'assurance.

 

Lire également :