• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/03/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 16 janvier 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital.
    *Offre soumises à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 31 janvier 2017

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un
    compte-titres, d'un PEA et/ou d'un
    PEA-PME jusqu'au 4 janvier 2017*
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    2 000 fonds
    Sans droits d'entrée

    Avec plus de 80 sociétés de gestion françaises
    et internationales référencées

  • Crédit conso
    Vos projets n'attendent pas !

    Exclusif : votre prêt personnel BforBank

    BforBank vous propose, avec son partenaire CréditLift,
    une solution de financement flexible qui s'adapte
    à vos envies, vos besoins et votre situation.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

      En savoir plus

  • L'argent, on en parle

Partir à la retraite : les informations pratiques

Le départ en retraite est une échéance qui se prépare. Il est sage d'effectuer auparavant un certain nombre de démarches : relevé de carrière, rachat de trimestres, contact avec les organismes.

Le départ en retraite

Préparer son départ à la retraite tout au long de sa carrière

L'assuré doit conserver précieusement les relevés de points envoyés par ses organismes, que ce soit en régime de base ou en régime complémentaire Agirc et Arrco. Pour un meilleur suivi, il convient de communiquer systématiquement tous ses changements de situation (déménagements, changement d'emploi) aux caisses auxquelles il est affilié.

Le droit à l'information

Institué par la loi Fillon du 21 août 2003, le droit à l'information des assurés est mis en œuvre par le Groupement d'intérêt public (GIP) info-retraite (www.info-retraite.fr), qui regroupe 36 organismes obligatoires de sécurité sociale.

La préliquidation de la retraite

La plupart des organismes de retraite procèdent à des opérations dites de "préliquidation" qui les conduisent à contacter l'assuré entre 55 et 58 ans pour préparer son dossier. Dans ce cas, l'assuré se verra automatiquement adresser son relevé de carrière par son organisme de retraite.

Le relevé de carrière

Le relevé de carrière va permettre à l'assuré de faire un point précis sur sa situation qui lui permettra de prendre une décision sur la date de son départ. Le relevé retrace les informations enregistrées par la caisse. Dans les régimes de base, ces informations sont :

  • les rémunérations ou revenus soumis à cotisation ;
  • le nombre de trimestres validés ;
  • le cas échéant, les trimestres assimilés (chômage, maladie, invalidité, accident du travail, etc.) qui pourront être pris en compte sous certaines conditions.

En cas d'erreur, l'assuré doit demander les corrections nécessaires en recontactant ses anciens employeurs. Plus une carrière aura été morcelée et irrégulière, plus il est souhaitable d'entamer ces démarches à l'avance.

L'estimation indicative globale

Depuis le 1er juillet 2011, une estimation indicative globale est adressée à chaque assuré l'année de ses 55 ans et de ses 60 ans puis tous les 5 ans jusqu'à son départ en retraite. Elle récapitule sa carrière telle qu'elle est connue des régimes de retraite auxquels il a cotisé, et donne une estimation de sa retraite à plusieurs âges.

Le rachat de trimestres

Une fois la carrière récapitulée, l'assuré peut avoir besoin d'effectuer un rachat de trimestres manquants pour bénéficier d'une retraite à taux plein.

Choisir la date de départ à la retraite

A partir des informations collectées et de sa stratégie personnelle, plusieurs options se présentent à l'assuré :

  • partir à l'âge auquel l'assuré a le droit de demander sa retraite, appelé "âge légal" (des possibilités de départ plus précoces existent, le fait d'avoir travaillé jeune notamment). Si sa durée d'assurance n'est pas suffisante pour obtenir le taux plein, sa pension de retraite subira une décote ;
  • partir à l'âge auquel il pourra bénéficier du taux plein, c'est-à-dire de la retraite sans décote ;
  • choisir de continuer à travailler après cet âge pour bénéficier d'une surcote ;
  • utiliser son Compte épargne temps (CET) : la loi du 31 mars 2005 permet de constituer des droits dans un CET. Ils peuvent être utilisés en fin de carrière pour diminuer son activité professionnelle sans perte de revenus.

Demander la liquidation de la retraite

Qu'il s'agisse de la retraite de base de la sécurité sociale ou des retraites complémentaires, le salarié doit demander la liquidation au moins quatre mois avant la date souhaitée de prise d'effet.

Si au cours de sa carrière, l'assuré a relevé de plusieurs régimes de retraite de base (régime général, régime agricole, régime des artisans et commerçants), il peut soliciter toutes ses retraites de base au moyen d'une demande unique à adresser à la dernière caisse à laquelle il a été rattaché. Celle-ci se chargera alors de faire le lien avec les autres caisses de retraite. Pour plus d’informations sur le montant de vos droits à la retraite, rendez-vous sur notre comparateur retraite