• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/03/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 16 janvier 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital.
    *Offre soumises à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 31 janvier 2017

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un
    compte-titres, d'un PEA et/ou d'un
    PEA-PME jusqu'au 4 janvier 2017*
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    2 000 fonds
    Sans droits d'entrée

    Avec plus de 80 sociétés de gestion françaises
    et internationales référencées

  • Crédit conso
    2,50% TAEG

    Exclusif : votre prêt personnel BforBank

    Offre valable 14 novembre au 4 décembre 2016, réservée aux clients BforBank,
    pour toute demande de prêt personnel de 5 001 à 15 000€ entre 25 et 48 mois inclus.

    Vous remboursez 48 mensualités de 219,02, hors assurances facultative. Le montant
    total dû est de 10 512,96€. Le Taux Annuel Effectif Global (TAEG) fixe est de 2,50%.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

      En savoir plus

  • L'argent, on en parle

Préparer sa retraite à 40 ans : les experts vous répondent

Vous avez 40 ans, mais la retraite vous paraît encore loin ? Gad Amar (BlackRock) et Jérôme Dedeyan (Debory Eres) répondent à toutes vos questions !

Quel est l’impact des récentes réformes des retraites pour les actifs ?

Jérôme Dedeyan :  Ce qui change dans l’ensemble des réformes régulières qui permettent de sauver notre régime par répartition, compte tenu du choc démographique et économique qu’il subit, c’est évidemment l’allongement de la durée minimale de cotisation pour pouvoir justifier d’une retraite à taux plein, en ce qui concerne les salariés. Cette durée a été portée à 41 ans par la réforme de 2010. Dans la réforme qui est en cours de discussion au Parlement, elle sera très probablement portée à 43 ans. Plus vous êtes jeune et vous prendrez votre retraite dans longtemps, plus vous devrez cotiser longtemps par rapport à vos aînés.

Quel est le taux de remplacement actuel ?

Jérôme Dedeyan : Le taux de remplacement servi par les régimes obligatoires de retraite par répartition correspond au pourcentage de votre dernier revenu d’activité que vous servent ces régimes. Pour un cadre qui part en retraite aujourd’hui qui a eu une carrière normale, il se situe un peu en dessous de 50 % de son dernier revenu d’activité. Mais pour un cadre qui prendra sa retraite dans une quarantaine d’années, il tombera à près de 35 % du dernier revenu d’activité.

Gad Amar : Ce taux de remplacement est en baisse continue depuis de très nombreuses années. A titre d’exemple, un salarié du privé qui partirait en retraite en 2020, bénéficiera d’un taux de remplacement qui se situera autour de 55 %. La même personne qui partirait en 2040, aura un taux de remplacement qui se situera autour de 42 %. Ces taux de remplacement sont en train de baisser, qui plus est, il ne s'agit que de salaire moyen dont on parle. Donc l’épargne retraite complémentaire et tout type d’épargne supplémentaire vont être nécessaires pour éviter une baisse trop importante de ce taux de remplacement.

Quel est le niveau médian des pensions de retraite ?

Gad Amar : Cette question nous amène à envisager comment les Français envisagent leur retraite ? La retraite elle est rêvée / imaginée. Et pourtant la réalité n’est pas un rêve. En général, les Français s’attendent à recevoir près de 30 000 euros et ils estiment qu’ils auront à peu près de quoi faire face pour leur retraite. Malheureusement aujourd’hui on est plus proche des 15 à 16 000 euros, soit un peu plus de la moitié. La retraite imaginée par les Français ne ressemble donc pas du tout à la réalité.

Comment estimer le montant de sa retraite ? Comment calculer son âge de départ à la retraite à taux plein ?

Jérôme Dedeyan : Le plus simple pour calculer sa retraite c’est de le simuler sur le simulateur public : Ma retraite en ligne (M@REL). Il permet de rentrer ses données de carrière et de profil, et d’avoir une approche assez juste de ce que seront ces futurs revenus de retraite compte tenu de son profil de carrière. Pour savoir à quel âge on pourra liquider sa retraite à taux plein, il faut partir de sa date de naissance. Les réformes des retraites successives ont allongé la durée minimale de cotisation qui permet d’obtenir un taux plein. Elle dépend donc de votre année de naissance. Elle est aujourd’hui de 41 année de cotisation et dans la réforme des retraites qui s’annonce, elle devrait progressivement passer à 43 ans.

Comment évaluer mes futurs besoins financiers à la retraite ?

Gad Amar : En décomposant sa consommation et sa façon de vivre – entre les loisirs, les dépenses incompressibles et les dépenses de base etc. -, un individu qui a une consommation moyenne va constater premièrement une baisse significative au niveau de ses loisirs. Ceci est d'autant plus paradoxal que la plupart des futurs retraités qui ont vécu les années 1960, refusent d’envisager une baisse des loisirs. Qui plus est, si on a mal préparer son « coup », on va être obligé en plus de réduire des dépenses plus importantes qui concernent le niveau de vie, ce qui est particulièrement difficile, à savoir réduire sa nourriture La planification est donc essentielle.

Quelles sont les différentes solutions qui existent pour épargner en vue de la retraite ?

Jérôme Dedeyan : Il existe une multiplicité de solutions pour épargner en vue de la retraite qui sont tous les produits d’épargne longs dont vous pouvez disposer dans votre environnement. En premier lieu, les produits d’épargne (retraite) disponibles dans votre entreprise :

Enfin, tous les produits d’épargne individuels selon votre environnement :

Gad Amar : Il faut profiter de tous les outils de retraite complémentaire que l’on peut avoir, ainsi que la retraite par capitalisation que l’on peut se constituer soi-même tels que le PERCO, le PERP et tous les véhicules qui vont permettre d’investir. Dans ces véhicules il faut favoriser les véhicules de croissance à dominante actions : plus la durée est longue et plus on va pouvoir bénéficier des intérêts composés.

Qu’est-ce que l’épargne salariale ? Quel en est l’intérêt ?

Jérôme Dedeyan : L’épargne salariale, ce sont tous les mécanismes que les entreprises privées mettent place pour partager leurs profits et les fruits de leurs performances au bénéfice de leurs salariés sous la forme de la participation aux bénéfices ou de l’intéressement à la performance. Ces primes que je touche quand mon entreprise a bien marché, vous pouvez :

  • Soit les percevoir immédiatement et les dépenser, auquel cas vous allez  payer l’impôt sur le revenu dessus ;
  • Soit vous allez les épargner dans votre plan d’épargne entreprise ou dans votre plan d’épargne retraite collectif, échapper à l’impôt et bénéficier le cas échéant d’un cadeau de votre employeur sous la forme d’un abondement : votre employeur rajoute à votre effort d’épargne.

Quelles sont les astuces à connaitre pour bien anticiper sa retraite lorsqu’on est actif ?

Jérôme Dedeyan : Pour anticiper intelligemment sa retraite, il faut bien évidemment simuler le montant auquel vous allez avoir droit et compenser le cas échéant les trous de période d’activité pendant lesquels vous n'avez pas eu de durée de cotisation prise en compte et/ou l’impact de votre temps partiel. Il y a quelques astuces à connaître :

  • Vous pouvez racheter des trimestres des régimes obligatoires pour compenser un temps partiel ou une durée pendant laquelle vous n'avez pas cotisé.
  • Par ailleurs aujourd’hui, les femmes ayant élevé des enfants bénéficient d’une majoration de trimestre pour chaque enfant, prise en compte dans leur durée de cotisation ; en espérant que cette majoration tiendra dans les réformes à venir…

 

A lire également :