Cumul emploi-retraite

Peut-on cumuler une pension de retraite et un salaire ? Oui… sous certaines conditions.

Cumul emploi-retraite

Comment bénéficier du cumul emploi-retraite ?

Pour bénéficier du cumul emploi-retraite, il faut d’abord avoir cessé toute activité professionnelle - sauf s’il s’agit d'activités artistiques, littéraires, scientifiques, de spectacles, juridictionnelles occasionnelles ou assimilées - et ensuite bénéficier d’une retraite à taux plein du régime général ou de la Mutualité sociale agricole. Peu importe alors que l’on ait validé, entre 60 et 62 ans au moins, le nombre de trimestres requis (et qui varie en fonction de la date de naissance) ou que l’on ait atteint l’âge (65 ou 67 ans), âge de départ à la retraite à partir duquel le taux plein est automatique.

Dès lors que ces deux conditions sont remplies, le cumul total des revenus est possible sans restrictions. Il en est de même si le retraité salarié ne dépendait pas auparavant du régime des travailleurs salariés — ou régime général —, par exemple s’il était agriculteur, commerçant, artisan ou s’il exerçait une profession libérale.

Bénéficier du cumul emploi-retraite partiel

Les retraités du régime général et de la Mutualité sociale agricole qui ne remplissent pas les deux conditions sine qua non peuvent bénéficier d’un cumul emploi-retraite partiel :

  • la somme de leurs revenus (retraites personnelles obligatoires et salaire de reprise d’activité) doit être inférieure au dernier salaire d'activité,
  • à 160 % du SMIC
  • ou au salaire moyen des dix dernières années d’activité.

Attention ! La suspension de la pension est automatique si ce plafond est dépassé.

Il en est de même si un salarié reprend un emploi chez son ancien employeur avant le délai de rigueur : 6 mois après la date d'effet de la pension.

Il n’y a aucune démarche à exercer si le retraité souhaite exercer une activité non-salarié, mais en revanche sa nouvelle activité l’appelle à être salarié, il doit en informer sa caisse de retraite de base comme ses caisses de retraite complémentaire.

Cumul emploi-retraite, bon à savoir :

L’activité salariée des retraités est soumise aux cotisations sociales dans les mêmes conditions que les autres salariés. Les cotisations de retraite n’ouvrent cependant à aucun droit supplémentaire : autrement dit, le montant de la pension ne peut jamais être réévalué. Les retraités de plus de 65 ans sont exemptés de cotisations chômage.

 

A lire également :