A lire dans la même thématique

Qu’est-ce que le code CVV d’une carte bancaire ?

Que signifient les 3 ou 4 chiffres inscrits au recto ou au verso de votre carte bancaire ? Il s’agit du code CVV, une information essentielle pour authentifier vos transactions en ligne.

Abattement ou frais réels, comment choisir la bonne option lors de la déclaration 2021 de revenus ?

Lors du calcul de l'impôt sur le revenu, l'administration fiscale applique par défaut au titre des frais professionnels, un abattement de 10 % au montant des salaires déclarés. Mais vous pouvez néanmoins opter pour la déduction des frais réels correspondant aux charges liées à vos dépenses professionnelles (frais de déplacement, frais de repas...). Faites au préalable un calcul de ces frais : si leur montant dépasse celui de l'abattement de 10%, optez pour la déduction des frais réels. Comment calculer les frais réels ? Il ne faut donc pas se contenter d'un calcul approximatif et être bien sûr que cette option est la plus favorable avant de se décider.

L’abattement de 10% sur les salaires

Par défaut, l’administration fiscale opère sur le montant de vos salaires déclarés une déduction forfaitaire de 10 % pour frais professionnels. Ils sont donc imposés sur 90% des sommes indiquées et vous n'avez aucune démarche à effectuer.

Cet abattement est destiné à compenser les frais professionnels supportés par les salariés (frais kilométriques et de repas essentiellement). Cette déduction ne peut être inférieure à un certain montant réévalué chaque année et est plafonnée. Pour les revenus 2020 (déclaration d’impôt 2021), ce minimum de déduction est fixé à 442 € et elle ne peut excéder 12 652 € par membre du foyer fiscal.

Option pour les frais réels en 2021

Les contribuables qui estiment que la déduction de 10 % ne couvre pas leurs dépenses réelles à titre professionnel, peuvent donc décider de déduire le montant réel et justifié de leurs frais réellement supportés, à la condition de détenir tous les documents justificatifs. On parle de "déduction des frais réels".

Quels sont les frais réels déductibles ? Pour être déductibles, ces dépenses doivent être justifiées, c’est-à-dire :

  • effectuées dans le seul but d'acquérir ou de conserver vos revenus professionnels ;
  • nécessitées par l'exercice de votre activité salariée ;
  • et payées au cours de l'année d'acquisition de vos revenus.

A noter qu’au sein du foyer fiscal, chaque membre peut exercer l’option pour les frais réels individuellement, renonçant ainsi à la déduction automatique des 10 %. Quelles sont les principales dépenses professionnelles courantes ?

  • frais de déplacement du domicile au lieu de travail ;
  • déplacements professionnels ;
  • frais de repas ;
  • frais de documentation et de formation qu’il a supportés.

A noter qu’il existe plusieurs autres postes différents.

Dans quels cas opter pour les frais réels ?

L’option doit être étudiée plus particulièrement dans le cas de revenus modestes, cas où les frais réels peuvent plus aisément dépasser les 10 %. A l’inverse ceux qui déclarent des revenus importants auront plus souvent intérêt à conserver l'abattement de 10 %.

Avant de vous décider, ne vous limitez pas à un calcul approximatif. Pour être sûr que cette option est la plus favorable, privilégiez le recours à un simulateur d’impôt sur le revenu pour le calcul de l’impôt 2021. Vous comparerez ainsi le montant à payer avec les frais réels déduits avec celui à payer avec l'abattement de 10 % sur les traitements et salaires.

Le salarié devra être en mesure de justifier dans leur principe et dans leur montant les dépenses qu'il déduit. Mais en début d’année, par exemple en janvier 2021 le salarié n’est pas toujours en mesure de connaître l’option la plus intéressante pour lui, qui sera à choisir plus d’un an après, au printemps 2022 lors de la déclaration des revenus 2021. Cela l’oblige à commencer à conserver les justificatifs dès le 1er janvier de l'année d'imposition, soit dès janvier 2021.

Frais de transport et frais réels kilométriques

Les frais kilométriques sont ceux engendrés notamment par les trajets du salarié entre son domicile et son lieu de travail. Ils peuvent être déduits à hauteur d’un plafond de 40 kilomètres soit 80 km pour un aller et retour (sauf certaines exceptions).

Quel est le barème des frais réels ? Les barèmes kilométriques concernent les dépenses relatives à l'utilisation d’une automobile, d’une moto, d’un vélomoteur, d’un scooter, sont fonction de la puissance fiscale du véhicule et du nombre de kilomètres parcourus, selon plusieurs tranches. Les nouveaux barèmes kilométriques revalorisés sont publiés généralement en début d’année au Journal officiel, ils s'appliqueront aux dépenses effectuées en 2020 pour l’impôt 2021.

Frais réels de repas à déduire

Dans les cas où un salarié exerce une fonction éloignée de son lieu de travail, ou est amené à déjeuner à l'extérieur de son entreprise, il peut déduire un montant de frais de repas. Ce montant équivaut à la différence entre :

  • un montant forfaitaire admis par l’administration fiscale : 4.90€ par repas pour l’impôt 2021 sur les revenus 2020 ;
  • et la limite d’exonération de l’indemnité pour frais de repas de 19 euros.

Ainsi, le montant maximal de frais de repas admis en déduction par jour est de 14,10 euros (en dehors de justification de circonstances exceptionnelles). Un exemple : si un salarié paie 14 euros de frais de repas, il peut déduire 14 euros moins 4,90 euros soit 9,10 euros.

Les justificatifs des frais réels

Les justificatifs des frais réels sont constitués pour les frais de repas par les additions de restaurants et pour des frais kilométriques, par un ticket de péage par exemple.

Si vous n’avez pas à joindre les justificatifs à votre déclaration, il faut en revanche les conserver pendant quatre ans puisque l’administration peut vous les demander dans le cadre d’un contrôle jusqu'au 31 décembre de la troisième année qui suit la perception des revenus.

Crédit photo : Getty images