A lire dans la même thématique

Point marchés Amundi - Juillet 2021

Au cours du mois de juin, ce sont l’inflation et la réaction des banques centrales qui ont retenu l’attention des marchés et des investisseurs.

L’agroalimentaire est une thématique d’investissement. Il y a deux façons de se positionner : l’acquisition en direct de titres du secteur ou l’achat de parts de fonds spécialisés.

03 avril 2021

Michel Lemosof

Indispensable à la vie, l’agroalimentaire est aussi une thématique d’investissement. Il y a deux façons de se positionner : l’acquisition en direct de titres du secteur ou l’achat de parts de fonds spécialisés, ce qui permet de bénéficier d’une diversification optimale et d’une gestion professionnelle.

"Le secteur agroalimentaire, explique l’assureur-crédit Coface dans sa récente synthèse sur le sujet, se montre dans l’ensemble résilient face à la crise liée à la Covid-19, étant donné son caractère essentiel."

Au-delà de la baisse d’activité conjoncturelle, il y a quelques éléments de faiblesse, comme la dépendance aux aléas climatiques, la volatilité des cours des matières premières et les éventuelles tensions protectionnistes. Cela ne remet toutefois pas en cause la tendance structurellement porteuse de l’agroalimentaire (avec, par exemple, la forte demande de l’Inde et de la Chine). Selon les Nations unies, il devrait y avoir en 2050 plus de 9 milliards de personnes à nourrir sur Terre, alors qu’une personne sur cinq, d’après l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture, souffre aujourd’hui d’une mauvaise alimentation. Rappelons que la chaîne de valeur alimentaire va de la production à la consommation, en passant par la transformation, la logistique, la distribution et les contrôles de sécurité.

Trente-six ans d’historique pour le fonds "référence" de la catégorie

Si la Bourse de Paris ne manque pas de fleurons de l’alimentation (Danone, aussi présent dans les boissons, LDC, Bonduelle, Fleury Michon, Tipiak, Bel, Savencia, Vilmorin & Cie…) et des boissons (LVMH, pour une part de son chiffre d’affaires, Pernod Ricard, Rémy Cointreau, Lanson-BCC, Vranken-Pommery Monopole…), sans parler de la restauration (Elior Group, Groupe Flo, Sodexo), les épargnants ont également à leur disposition quelques fonds spécialisés sur une échelle géographique plus large. AAA Actions Agro Alimentaire peut être considéré comme la référence de la catégorie. Le fonds a été ouvert au public en mai 1985. Depuis sa création, il a enregistré, à fin février 2021, une progression annualisée de 8,2 %, ce qui porte sa performance dans l’intervalle à 1.555 % ! Eligible au PEA, investi en actions européennes (alimentation, mais aussi distribution et consommation), le fonds est aujourd’hui géré chez Thematics AM, un affilié de Natixis Investment Managers, par Isabelle Pajot, Anne de la Rochefoucauld et Pierre-Alexis François. Les principaux pays : France, Allemagne, Pays-Bas, Suisse et Royaume-Uni. Le Top 5 : L’Oréal, Koninklijke Ahold Delhaize, LVMH, Pernod Ricard et Carlsberg.

De son côté, CPR AM, filiale d’Amundi, propose CPR Invest - Food For Generations (+ 12 % sur trois ans en rythme annuel). L’équipe de gestion de Pictet-Nutrition (+ 8,8 % de performance annualisée sur cinq ans) a sélectionné des titres comme Deere & Co, Koninklijke DSM, Nestlé, Kerry Group, Compass Group, Ecolab, Danone, Mowi Asa, Hellofresh et China Mengnui Dairy. Les autres fonds relevant de la thématique agroalimentaire sont DPAM Invest B - Equities Sustainable Food Trends et Stratégie Alimentation.

Crédit photo : Getty images