• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/03/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 16 janvier 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital.
    *Offre soumises à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 31 janvier 2017

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un
    compte-titres, d'un PEA et/ou d'un
    PEA-PME jusqu'au 4 janvier 2017*
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    2 000 fonds
    Sans droits d'entrée

    Avec plus de 80 sociétés de gestion françaises
    et internationales référencées

  • Crédit conso
    2,50% TAEG

    Exclusif : votre prêt personnel BforBank

    Offre valable 14 novembre au 4 décembre 2016, réservée aux clients BforBank,
    pour toute demande de prêt personnel de 5 001 à 15 000€ entre 25 et 48 mois inclus.

    Vous remboursez 48 mensualités de 219,02, hors assurances facultative. Le montant
    total dû est de 10 512,96€. Le Taux Annuel Effectif Global (TAEG) fixe est de 2,50%.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

      En savoir plus

  • L'argent, on en parle

Dons : l'avantage fiscal maintenu

Après la controverse, l'amendement qui visait à réduire l'avantage fiscal en contrepartie d'un don à une association a été abandonné.

Dons, avantage fiscal maintenu

Il n'aura pas longtemps survécu à la controverse. L'amendement visant à durcir la fiscalité des dons aux associations et fondations a été retiré. Leur traitement fiscal restera donc pour l'heure inchangé. Pour mémoire, les dons à des oeuvres ou organismes d'intérêt général ouvrent à une réduction d'impôt sur le revenu. Dans le cas général, ils sont déductibles à 66 % de leur montant. En clair, tous les trois euros donnés, on en récupère deux. De plus, pour les organismes d'aide aux personnes en difficulté, le taux de réduction monte à 75% du don dans la limite de 513 euros.

La mesure, initialement adoptée par la commission des finances de l'Assemblée nationale - dans le cadre de l'adoption du Budget 2012 - visait à assimiler la réduction d'impôt sur le revenu octroyée aux donateurs à une niche fiscale. Le taux de réduction consenti aurait ainsi été ramené de 66 % à 59 % du don, et l'avantage obtenu aurait été plafonné, en vertu du "plafonnement global des niches fiscales".

Après les associations - qui ont vivement contesté la mesure - le gouvernement a également affiché son opposition à l'initiative parlementaire. De son côté, Christian Jacob, président du groupe UMP à l'Assemblée nationale a indiqué qu'il faudra "un jour avoir une réflexion avec les associations pour réfléchir à leur système de financement ".

Edouard LEDERER