• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/03/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 16 janvier 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital.
    *Offre soumises à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 31 janvier 2017

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un
    compte-titres, d'un PEA et/ou d'un
    PEA-PME jusqu'au 4 janvier 2017*
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    2 000 fonds
    Sans droits d'entrée

    Avec plus de 80 sociétés de gestion françaises
    et internationales référencées

  • Crédit conso
    Vos projets n'attendent pas !

    Exclusif : votre prêt personnel BforBank

    BforBank vous propose, avec son partenaire CréditLift,
    une solution de financement flexible qui s'adapte
    à vos envies, vos besoins et votre situation.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

      En savoir plus

  • L'argent, on en parle

Garanties de l'assurance-vie

L'objectif d'un contrat d'assurance-vie est de constituer un capital ou transmettre une épargne valorisée. Quelles en sont les garanties ?

assurance-vie garanties

Dans le périmètre assez varié des placements financiers à la disposition des épargnants, un contrat d'assurance-vie dispose de garanties. Lesquelles?

Garanties en cas de vie

Le contrat d'assurance-vie garantit, en cas de vie au terme du contrat, le versement du capital ou d'une rente au souscripteur. L'assurance-vie est alors un outil de placement permettant au souscripteur de se constituer un capital pour ses projets (acquisition immobilière, études supérieures des enfants, etc.) ou de disposer d'un revenu complémentaire pour la retraite.

Quel que soit le mode de sortie (rachat partiel ou total, sortie en rente, sortie en capital), des mécanismes de garantie permettent d'assurer à l'épargnant qu'il retrouvera tout ou partie de son investissement.

  • Garanties des contrats d'assurance-vie monosupports en euros - Au sein d'un contrat monosupport ou contrat en euros, la garantie fait partie intégrante du contrat : l'épargne investie et les intérêts versés sont garantis par l'assureur.
  • Garanties des contrats d'assurance-vie multisupports - Au sein d'un contrat multisupport, l'assureur ne s'engage, pour la part de l'épargne investie en unités de compte, que sur le nombre d'unités de compte mais pas sur leur valeur qui est soumise aux fluctuations des marchés financiers (SICAV, FCP) ou du marché immobilier (SCPI, SCI, OPCI).

En revanche, la part d'épargne investie sur le fonds en euros du contrat multisuppport est, elle, garantie par l'assureur selon le principe vu plus haut.

 

Garanties en cas de décès

En cas de décès du souscripteur avant le terme du contrat, l'assureur garantit le versement du capital aux bénéficiaires désignés. Outre la garantie décès commune à tous les contrats d'assurance-vie, certains contrats prévoient en option des garanties décès complémentaires. Ces types de garanties prévoient qu'en cas de décès, le capital versé aux bénéficiaires ne pourra être inférieur à la somme des versements diminuée des rachats partiels éventuels. Ces garanties présentent néanmoins un coût parfois élevé.

En pratique, ce type de garantie décès n'est utile que lorsque le contrat peut ponctuellement présenter une valorisation inférieure au total des versements nets effectués avant le décès.

Cette garantie concerne donc les contrats multisupports investis sur des placements risqués, puisque dans le cadre des contrats en euros, le capital est garanti dans tous les cas.

 

Différents types de garantie décès

  • La garantie plancher - Les bénéficiaires percevront une somme minimum, correspondant au capital versé au contrat par le souscripteur-assuré diminué des frais de versement et des rachats éventuels.
  • La garantie majorée ou indexée - Les bénéficiaire percevront au minimum le capital investi par le souscripteur-assuré, diminué des frais et rachats, mais revalorisé selon un taux défini à l'avance. Ce taux peut par exemple être celui du livret A.
  • La garantie cliquet - Les bénéficiaires percevront au minimum le capital à un niveau atteint à un certain moment.

Exemple : M. Durand investit 100.000 euros dans un contrat d'assurance-vie avec une garantie décès, avec des frais de 1%. Il décède sans avoir effectué de rachats. - Avec une garantie plancher, les bénéficiaires sont assurés de récupérer 99.000 euros. - Avec une garantie majorée, les bénéficiaires sont assurés de récupérer 99.000 euros + 1,75% taux du livret A, soit 100.732 euros. - Avec une garantie cliquet prévoyant une récupération minimum à la valeur du 31 décembre par exemple, les bénéficiaires récupéreront le capital augmenté des intérêts ou diminué des moins-values à sa valeur au 31 décembre. Si le contrat a gagné 4%, les bénéficiaires percevront ainsi 99.000 + 4% soit 102.960 euros. S'il a perdu 5%, les bénéficiaires percevront 99.000 – 7% soit 92.070 euros.

La mise en place de ces garanties a un coût qui est souvent pris en compte dans le calcul des frais de gestion. Pour plus d'informations, voir l'article consacré à la garantie décès.

 

Garantie en cas de faillite de l'assureur

En cas de défaillance de la compagnie d'assurance, les contrats souscrits sont en partie garantis. Deux mécanismes existent :

  • l'intervention de l'Autorité de contrôle des assurances et mutuelles (ACAM) - En France, les compagnies d'assurance sont surveillées par l'ACAM. En cas de faillite d'un assureur, l'ACAM procède à un appel d'offres auprès des concurrents en vue de la reprise totale ou partielle des portefeuilles de produits et des contrats en cours.
  • la garantie de dépôt du Fonds de garantie des assurances de personnes (FGAP) - Si aucun repreneur ne se présente, l'ACAM se tourne vers le FGAP. Ce fonds géré par l'Etat, créé en 1999, garantit les sommes épargnées jusqu'à 70.000 euros par assuré, tous contrats confondus chez un même assureur. Cette garantie s'applique aux sommes placées dans les fonds en euros ou en unités de compte. Le montant de garantie est porté à 90.000 euros pour les rentes servies dans des contrats d'assurance-décès ou d'incapacité-invalidité. (Voir l'article consacré à la garantie des dépôts)

Comparer les assurances-vie du marché dès maintenant grâce à notre simulateur en ligne.

 

A lire également :