Macro : Faut-il s’inquiéter de la tournure des évènements géopolitiques ?

La géopolitique doit-elle influer sur les prises de décisions en Bourse ?

Extrait de la conférence live bourse du 1er octobre 2015, sur le thème « Bourse 2015 : les atouts pour prendre les bonnes décisions », animée par Thomas Blard.

Chine, pétrole, Volkswagen, Fed : Marie-Jeanne Missoffe, Responsable du pôle Actions Croissance chez Mandarine Gestion et Roland Laskine, Rédacteur en chef de la Lettre des Placements et du service Bourse du Figaro analysent les dangers et les opportunités de la fin de l'année boursière.

Thomas Blard                                                                                                      

Une autre question, d’Harold « faut-il s’inquiéter de la tournure des événements géopolitiques, en Syrie notamment si l’on a des actions exposées à la Russie ? »

Alors vous me parliez de la Russie, est-ce que la géopolitique peut rajouter une couche à ces problèmes économiques ?

Roland Laskine

Je pense, qu’il ne faut pas gérer un portefeuille avec l’émotion géopolitique, nous voyons bien que la bourse, ne réagit pas tellement là-dessus.

L’inquiétude géopolitique est mauvaise conseillère, pour gérer un portefeuille.

Marie-Jeanne Missoffe

Sur ce qu’il se passe en Syrie, sur un plan émotionnel, effectivement c’est très inquiétant et les confrontations sont complexes avec une Russie très présente, donc je ne sais pas comment tout cela évoluera.

Sur un plan purement économique, cet afflux de réfugiés en Allemagne est quelque part un ballon d’oxygène pour l’économie allemande, qui est une économie très vieillissante, avec  une démographie plus vieillissante que la démographie française, ces réfugiés peuvent changer la donne sur le potentiel de croissance, de l’économie allemande, sachant que ces syriens sont souvent des personnes qui avaient du travail et qui peuvent s’insérer assez facilement, dans la société allemande.

Retrouvez les vidéos de la chaine BforBank