• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/03/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 16 janvier 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital.
    *Offre soumises à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 31 janvier 2017

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un
    compte-titres, d'un PEA et/ou d'un
    PEA-PME jusqu'au 4 janvier 2017*
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    2 000 fonds
    Sans droits d'entrée

    Avec plus de 80 sociétés de gestion françaises
    et internationales référencées

  • Crédit conso
    2,50% TAEG

    Exclusif : votre prêt personnel BforBank

    Offre valable 14 novembre au 4 décembre 2016, réservée aux clients BforBank,
    pour toute demande de prêt personnel de 5 001 à 15 000€ entre 25 et 48 mois inclus.

    Vous remboursez 48 mensualités de 219,02, hors assurances facultative. Le montant
    total dû est de 10 512,96€. Le Taux Annuel Effectif Global (TAEG) fixe est de 2,50%.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

      En savoir plus

  • L'argent, on en parle

Valeurs : Récession au Brésil, l’exemple Casino

Les experts livrent leur analyse sur la valeur Casino et la récession au Brésil.

Extrait de la conférence live bourse du 1er octobre 2015, sur le thème « Bourse 2015 : les atouts pour prendre les bonnes décisions », animée par Thomas Blard.

Chine, pétrole, Volkswagen, Fed : Marie-Jeanne Missoffe, Responsable du pôle Actions Croissance chez Mandarine Gestion et Roland Laskine, Rédacteur en chef de la Lettre des Placements et du service Bourse du Figaro analysent les dangers et les opportunités de la fin de l'année boursière.

Thomas Blard

Alors, nous avons quelques questions « Que faire avec Casino ? », nous demande Hervé, avez-vous une opinion sur Casino ?

Marie-Jeanne Missoffe

Cela touche la consommation, qui a une forte exposition sur le marché brésilien et là je reste assez réservée, j’ai une approche croissance et non pas value. Un investisseur value, vous dirait peut-être que c’est le moment d’en acheter, qu’il faut attendre, cela va s’améliorer.

Personnellement, je ne vois pas de signaux d’amélioration sur l’économie brésilienne aujourd’hui. Nous sommes dans une spirale infernale, avec un pays qui est en récession, où il n’y a pas assez d’investissements alors qu’il y a de problèmes d’infrastructure très lourds et de l’inflation. Les taux d’intérêts sont élevés à cause de l’inflation, donc moins d’investissements, et cela est une spirale négative.

Donc l’exposition au Brésil, j’évite et je n’aurai pas de Casino, je préfère aller sur des  sociétés mieux exposées et à arbitrer éventuellement sur du Carrefour, qui est aussi au Brésil mais qui y est plus sur de la consommation de base.

Lorsque l’économie va mal, les gens ont plutôt tendance à acheter dans des supermarchés où les produits sont moins chers, « Discount » et donc le positionnement est meilleur.

Thomas Blard

Roland, vous partagez l’avis de Marie-Jeanne, sur le Casino ?

Roland Laskine

Casino est une très belle valeur, et nous avons de nombreux investisseurs particuliers, qui en ont depuis plusieurs années. Il y a une vraie régularité, une vraie visibilité, et un rendement.

C’est une valeur très bien gérée.

Alors, les gens en ont et beaucoup de nos lecteurs ont été coincés, par la baisse de Casino et de Rallye, qui est la société mère, qui a un rendement encore plus élevé et qui est très endettée et qui a fortement baissé.

Casino, effectivement c’est le Brésil, ça a beaucoup baissé, mais il est peut-être un peu tard aujourd’hui pour vendre le titre.

Le positionnement de la distribution sur le Brésil est difficile, mais ils sont en train de se repositionner, sur des produits de consommation plus stables et donc la baisse à la fois du cours de Casino et de Rallye a été terrible…

Thomas Blard

Vous êtes acheteur, vous en prenez dans votre portefeuille ?

Roland Laskine

Nous conseillons de tenir la position. Encore une fois, Casino, beaucoup de particuliers en ont, si on n’a pas vendu durant l’été, ne vendons pas aujourd’hui.

Retrouvez les vidéos de la chaine BforBank