• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/03/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 16 janvier 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital.
    *Offre soumises à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 31 janvier 2017

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un
    compte-titres, d'un PEA et/ou d'un
    PEA-PME jusqu'au 4 janvier 2017*
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    2 000 fonds
    Sans droits d'entrée

    Avec plus de 80 sociétés de gestion françaises
    et internationales référencées

  • Crédit conso
    Vos projets n'attendent pas !

    Exclusif : votre prêt personnel BforBank

    BforBank vous propose, avec son partenaire CréditLift,
    une solution de financement flexible qui s'adapte
    à vos envies, vos besoins et votre situation.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

      En savoir plus

  • L'argent, on en parle

Point Marchés Amundi (août 2013)

L'économie mondiale va mieux, les annonces des banques centrales ont été de nature à rassurer les marchés... Découvrez le point marchés estival d'Amundi Asset Management.

Environnement de marché

Les marchés actions se portent bien, avec un petit bémol toutefois pour les pays émergents qui donnent toujours des signes de fébrilité.

Les banques centrales continuent de jouer un rôle majeur dans le soutien des actions. Début juillet, la BCE a rassuré les investisseurs en annonçant qu’elle ne toucherait pas à ses taux dans l’immédiat, tout comme la FED l’annonçait en fin de mois. Ces annonces ont eu des effets bénéfiques sur les marchés obligataires (baisse observée sur les échéances à 10 ans) mais aussi sur les obligations d’entreprises.

Côté devises : l’euro a gagné du terrain sur le dollar, le pétrole est reparti à la hausse et l’or suit la même tendance avec une hausse de plus de 7 % sur le mois.

Contexte économique et perspectives

Quel impact pour les différentes zones économiques ?

En zone euro, les chiffres d’activités confirment que le plus dur semble désormais passé, mais la reprise s’annonce lente et molle en raison des pays du Sud toujours en récession.

Aux Etats-Unis, les chiffres accréditent le scénario de reprise de la croissance pour le second semestre.

En Chine, à l’inverse, l’économie montre de nouveaux signes de faiblesse et confortent le scénario de ralentissement de la croissance dans les mois à venir. La volonté des autorités chinoises de rééquilibrer l’économie sur la demande interne au détriment des exportations ne fait que renforcer les craintes sur la croissance.

Côté Japon, la lutte contre la désinflation reste la priorité. La politique monétaire agressive commence à porter ses fruits sur les prix à la consommation, permettant de soutenir la croissance.

En bref : l’économie mondiale va mieux, mais la vigilance reste de mise au regard des signes de faiblesse montrés par les pays émergents.

 

Les choix d’investissement d’Amundi

Côté obligataire, Amundi va surveiller de près les obligations d’Etats italiennes et augmenter ses positions sur les obligations d’entreprises les mieux notées, offrant des taux de rendement attractifs. La société de gestion d'actifs compte se renforcer en obligations à haut rendement (moins bien notées, donc plus risquées).

Côté actions, Amundi semble privilégier l’exposition sur la zone euro qui devraient bénéficier de la sortie de récession de certains pays et des politiques accommodantes des banques centrales, et dont le potentiel de hausse semble plus élevé qu’aux Etats-Unis.

En revanche, le groupe compte rester à l’écart des actifs des pays émergents car les fondamentaux locaux se dégradent, et les craintes sur le système bancaire chinois ne sont pas de nature à rassurer. Toutefois, il faudra rester attentif à l’évolution de la demande domestique chinoise représentant un réel potentiel.

Investisseurs, quelques règles d'or à retenir

  • Investir dans la durée,
  • Diversifier ses avoirs,
  • Epargner régulièrement.