• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/03/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 16 janvier 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital.
    *Offre soumises à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 31 janvier 2017

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un
    compte-titres, d'un PEA et/ou d'un
    PEA-PME jusqu'au 4 janvier 2017*
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    2 000 fonds
    Sans droits d'entrée

    Avec plus de 80 sociétés de gestion françaises
    et internationales référencées

  • Crédit conso
    Vos projets n'attendent pas !

    Exclusif : votre prêt personnel BforBank

    BforBank vous propose, avec son partenaire CréditLift,
    une solution de financement flexible qui s'adapte
    à vos envies, vos besoins et votre situation.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

      En savoir plus

  • L'argent, on en parle

Point Marchés Amundi (décembre 2013)

A l’approche de cette fin d’année, les marchés semblent adopter une ambiance festive, notamment aux Etats-Unis où des seuils symboliques ont été franchis.

Environnement de marchés

Petit retour sur le mois de novembre, plutôt contrasté pour les bourses mondiales avec une petite hausse en Europe et une hausse continue aux Etats-Unis.

Ce qu'il faut retenir aux Etats-Unis c'est que les investisseurs ont apprécié l'arrivée de Janeth Yellen à la tête de la FED car elle défend la politique monétaire accomodante en place. De plus, ils savent qu'il y aura un ralentissement des achats d'actifs, le fameux tapering, et qu'il débutera probablement en mars prochain.

Côté européen, la grosse surprise est venue de la BCE qui a baissé son principal taux directeur de 0,50 % à 0,25 % et semble prête à aller plus loin si nécessaire. Mais visiblement, ceci n'a pas suffit à convaincre les investisseurs puisque le CAC40 n'a progressé que de +0,1 %, +0,8 % pour l'Eurostoxx 50. Notons une très bonne performance du Japon sur le mois (+9,3 % pour le NIKKEI) qui profite de la baisse de la devise.

Même constat sur le front obligataire où l'action de la BCE s'est plutôt soldée par une petite tension sur les taux longs dans la plupart des cas.

Côté devises, l'euro est stable contre le dollar (EUR/USD 1,36 dollar) tandis que le dollar contre yen est au plus haut depuis 6 mois. Enfin côté matières premières, l'or a baissé (1252 USD) et le pétrole est en hausse (11,8 USD)

Perspectives économiques

En zone euro, ça va un peu mieux côté croissance (+0,1 % sur T3), mais on sait qu'elle restera faible, d'autant qu'on observe des pressions déflationnistes notamment en Espagne et au Portugal. Par contre, aux Etats-Unis, la croissance du PIB au troisième trismestre est ressortie bien au dessus des attentes (+2,8 % contre +2 % attendu) malgré le shutdown. D'autre part les chiffres de l'emploi sont meilleurs que prévu. Le revers de la médaille est que ces bons indicateurs militent pour une inflexion de la politique monétaire de la FED.

En Chine, le système bancaire est toujours tendu même si on s'achemine doucement vers un retour à la normale. Les prévisions de croissance pour cette année restent inchangés (+7,6 % anticipé pour 2013).

Côté Japon, la croissance accélère pour le quatrième trimestre consécutif mais la consommation et l'investissement privé déçoivent. Pour l'heure, la politique monétaire agressive profite aux actions et la banque centrale devrait poursuivre ses achats d'actifs, ce qui est bon pour la croissance à venir.

Au final, les perspectives restent favorables pour l'économie mondiale mais tout dépendra de comment la FED va gérer son changement de cap monétaire et surtout de la manière dont il sera interprété par les investisseurs. Prudence donc.

Les choix d’investissement d'Amundi

Que va faire Amundi en cette fin d'année ?

Côté actions, Amundi reste favorable aux valeurs européennes tout en prenant quelques bénéfices car les marchés européens ont beaucoup monté cette année revenant à des niveaux de 2007. Amundi anticipe donc une pphase de respiration prenant le relais.

Amundi maintient ses positions sur les actions américaines sans les renforcer car les indices sont au plus haut.

Sur les actions japonaises, Amundi a fait le choix de renforcer ses positions car elles bénéficient toujours des achats d'actifs à venir par la banque centrale japonaise (BOJ) et de la baisse du Yen. Par ailleurs, Amundi reste toujours à l'écart des actions émergentes.

Côté obligataire, Amundi maintient ses positions sur les obligations d'Etat des pays périphériques de la zone euro et sur les obligations privées car elles bénéficient toujours d'un environnement monétaire favorable. Quant aux obligations émergentes, Amundi maintient toujours de faibles positions, toujours dans une optique de rendement mais en restant très vigilant.

Attention ! Avant d'investir, nous vous invitons à consulter nos 5 points pour bien gérer son portefeuille.