A lire dans la même thématique

5 bonnes raisons de faire des travaux chez soi

Les différentes périodes de confinement ont boosté les envies de travaux des Français. Il y a toujours une bonne raison de faire des travaux dans sa maison ou son appartement.

Certains contribuables vont découvrir dans leur déclaration de revenus que l’option pour le barème progressif a été cochée. Pourquoi et qui est concerné ?

Depuis le 1er janvier 2018, les revenus de capitaux mobiliers et plus-values de cessions de valeurs mobilières sont soumis, à titre d’imposition, à un prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 12,8 % auquel s’ajoutent les prélèvements sociaux de 17,2 % soit un taux global de 30 %. Cependant, vous pouvez opter lors de la déclaration de revenus, pour leur imposition globale au barème progressif, en cochant la case 2OP. A compter de la déclaration 2021 sur les revenus 2020, il y a une petite nouveauté : la case 2OP sera pré cochée pour les usagers qui avaient opté l’an dernier. Quelques précisions.

PFU ou barème progressif pour vos revenus en 2021 ?

Si vous détenez des valeurs mobilières vous êtes désormais familiarisé avec le prélèvement forfaitaire unique (PFU) mis en place en 2018. Ce régime d’imposition connu aussi sous le nom de "flat tax", s’applique par défaut. Il consiste en une taxation au taux fixe de 30% : 12,8% au titre de l’impôt sur le revenu et 17,2% de prélèvements sociaux.

Mais il est possible lorsque vous déclarerez vos revenus d’opter - sous certaines conditions- pour le barème progressif de l’impôt lorsque cela se révèle plus intéressant pour vous.

Quelle taxation est préférable pour les revenus de vos placements éligibles au PFU ? Comment faire son choix ? Chaque situation doit s’analyser au cas par cas. Prendre la bonne décision nécessite de recourir à une simulation d’impôt sur le revenu, en raison de l’impact du choix du barème progressif en matière de CSG déductible, de maintien de l’abattement de 40% sur les dividendes mais aussi des abattements pour durée de détention pour les plus-values.

La case 2OP de la déclaration 2042 pour opter pour le barème progressif

Conserver le PFU ou choisir l'application du barème, comment formuler l’option ? En cochant dans la déclaration de revenus la case 2OP. Cette option consiste à annuler le prélèvement forfaitaire et à opter de fait pour l’imposition des revenus concernés au barème de l’impôt. Le choix de ce dispositif a pour objectif de vous permettre de réduire le montant de votre impôt.

Pour rappel la case 2OP figure en bas de la rubrique 2 intitulée "revenus de capitaux mobiliers" du formulaire 2042.

Impôts 2021 : pourquoi l’administration a-t ’elle pré coché la case 2OP dans certains cas ?

Il y a une nouveauté cette année pour l’imposition des revenus 2020 : l’administration a décidé de pré cocher cette case 2OP pour certains contribuables. Pourquoi et dans quels cas l’option pour le barème progressif est-elle pré cochée ?

L’administration fiscale a constaté que depuis l’instauration du PFU de très nombreux contribuables qui avaient intérêt à renoncer au PFU pour réduire le montant de leur impôt n’ont pourtant pas opté pour le barème progressif dans leur déclaration 2042. En ne formulant pas l’option, et en conservant le PFU, ils ont payé un montant supérieur à ce qui aurait été le cas en optant.

C’est pourquoi l’administration fiscale a décidé cette année de pré cocher la case 2OP pour les contribuables qui avaient opté l’année dernière c’est-à-dire en 2020 pour les revenus 2019, afin qu’ils n’oublient pas.

Il y a donc différents cas de figure. Si la case est déjà cochée, devez-vous la laisser ou la décocher ? Il faut vérifier que l’option vous est à nouveau plus favorable cette année, dans le cas contraire il suffira de la décocher pour conserver le PFU.

Bien sûr si la case n’est pas cochée au préalable, c’est logiquement parce que vous ne l’avez pas fait l’année passée, mais à vous de vérifier si cela peut être plus intéressant d’opter pour le barème progressif en 2021 pour vos revenus 2020.

Crédit photo : Getty images