A lire dans la même thématique

Donations aux enfants : connaissez-vous les règles ?

Vous souhaitez donner de l’argent ou des biens à vos enfants. Savez-vous ce que vous pouvez donner sans avoir à payer de droits ?

Vous connaissez le CAC 40, mais vous êtes-vous déjà intéressé au CAC GR, sa version qui tient compte des dividendes réinvestis ?

15 octobre 2019

Caroline de Francqueville

Si le CAC 40 reste la référence de la place boursière parisienne, il est utile de préciser que cet indice ne tient pas compte des dividendes réinvestis, paramètre pourtant important de tout investissement boursier. Pour avoir une meilleure idée de la performance d’un placement actions, il vaut mieux examiner l’indice CAC 40 GR qui parce qu’il tient compte des dividendes comme c’est le cas de son homologue le DAX, auquel il est souvent comparé. Il donne une toute autre dimension à la performance des actions, particulièrement sur longue période. Pour connaître la performance à long terme d’un investissement dans les 40 sociétés composant ces indices, mieux vaut prendre en considération le CAC 40 GR, plutôt qu’au CAC 40 « classique ».

Le CAC 40 GR : une méthode de calcul différente

Comme de nombreux autres indices mondiaux, le cours du CAC 40 résulte du calcul d'une moyenne pondérée par la capitalisation boursière, de chacune des valeurs qui le composent. L’indice CAC 40 GR (comme gross return) est composé des 40 mêmes sociétés que le CAC 40, mais s’en distingue par son mode de calcul. Alors que le premier mesure uniquement l’évolution du cours de bourse des sociétés qui le composent, le CAC 40 GR prend en compte le montant des dividendes versés, réinvestis en actions de ces mêmes sociétés.

On parle également pour le CAC 40 d’une version « prix » et pour le CAC GR de sa version « total return » ou encore « version performance ».

Des performances très différentes !

La rentabilité d’un placement en actions dépend de deux paramètres : l’évolution de sa valeur sur le marché boursier (plus-value en cas de hausse) et le montant des dividendes versés tout le long que dure l’investissement. En toute logique, les performances « dividendes réinvestis » sont plus représentatives de la performance réelle du marché. Mais la plupart des épargnants ignorent qu’il existe en général plusieurs versions d'un même indice : avec ou sans dividendes réinvestis.

La méthode de calcul du CAC GR est d’ailleurs celle du Dax allemand, alors que sont très souvent comparés le DAX et le CAC 40 classique…

Cet écart de cotation entre l'indice CAC 40 et CAC 40 GR provient donc des dividendes versés et réinvestis en actions, depuis la date de création de l’indice (le 31 décembre 1987). Le dividende a un poids d'autant plus lourd que la période de détention de l'action est longue.

Des comparaisons plus significatives

Dans son espace dédié aux épargnants l’AMF (autorité des marchés financiers) leurs conseille de s'y référer par priorité :

« pour connaître la performance à long terme d’un investissement dans les 40 sociétés composant ces indices, référez-vous au CAC 40 GR, plutôt qu’au CAC 40 ».

Elle ajoute que le CAC 40 GR s’approche plus de la définition de la rentabilité d’un placement en actions.

En effet le CAC 40 GR s’approche plus de la définition de la rentabilité d’un placement en actions qui dépend de l’évolution de sa valeur sur le marché et du montant des dividendes versés pendant la durée de l’investissement.

Par ailleurs plus la durée de détention est longue, plus la prise en compte du dividende réinvesti est importante. C’est pourquoi on peut estimer que le message donné par le CAC 40 brouille la conception d’un investissement boursier.

Sur le cumul des 5 dernières années, si l’on prend la période 31/07/2014 -31/07/2019 la comparaison entre le CAC 40 et le CAC 40 GR ressort ainsi :

  • Hausse du CAC 40 : +31 %
  • Hausse du CAC 40 GR : +53,49 %.

Crédit photo : Getty Image