A lire dans la même thématique

PEA, PEA-PME : comprendre les nouveaux plafonds

La loi Pacte fait à nouveau évoluer le fonctionnement du PEA. Qui peut ouvrir un plan d’épargne en actions et quels sont les nouveaux plafonds ?

L’intelligence artificielle (IA) constitue un puissant vecteur de croissance et d’innovation. Le secteur bancaire l'a bien compris et l'utilise de plus en plus. Découvrez comment.

L’intelligence artificielle (IA) constitue un puissant vecteur de croissance et d’innovation. Outre les chatbots comme Watson d’IBM, elle est notamment utilisée pour le traitement de données de masse, la communication, l’analyse de risques des financements, ou encore la détection des fraudes.

Le recours à l’intelligence artificielle dans le secteur bancaire ne cesse de s’amplifier. Ce type de programme informatique qui imite le fonctionnement du cerveau humain est capable de comprendre une requête, de l’analyser, et de prendre ensuite une décision en parfaite autonomie. Certains sont dits auto-apprenants, c’est-à-dire qu’ils sont capables d’apprendre et de corriger leurs erreurs au fil du temps. Que cela soit pour améliorer la qualité des services, la relation clientèle, ou optimiser la gestion de portefeuilles et de services financiers, l’IA représente un atout majeur pour les banques.

Optimisation de l’expérience client

Combinée généralement à des technologies de machine learning (apprentissage automatique des machines), l’intelligence artificielle permet de traiter d’énormes masses de données en temps réel et d’automatiser certaines tâches pour répondre au mieux aux attentes des clients. Le traitement quasi instantané des formulaires de demandes (demandes de crédits, ouvertures de compte, etc.) ou des retours clients, par exemple, permet de développer de nouveaux services et d’augmenter le taux de satisfaction client. Elle peut en outre être exploitée à des fins marketing par le biais d’analyses multicanaux (verbatim, e-mails, réseaux sociaux, forums web, etc.) pour évaluer l’e-réputation d’une banque ou capter les attentes des consommateurs.

Des outils stratégiques et décisionnels

Les outils d’IA ne se contentent pas d’améliorer l’expérience client, ils révolutionnent également les processus métiers du secteur bancaire. Outre l’automatisation de tâches répétitives, l’intelligence artificielle peut se substituer aux experts financiers pour analyser de façon extrêmement précise et rapide l’historique bancaire, la situation professionnelle, les revenus, ou encore le patrimoine des clients dans le cadre de demandes de financement. Une aide précieuse pour les conseillers financiers qui peuvent s’appuyer sur ces diagnostics pour prendre rapidement des décisions tout en minimisant les prises de risques.

Certaines banques exploitent l’IA pour analyser en temps réel les transactions financières afin de détecter d’éventuelles opérations frauduleuses, mais également pour faire de la gestion de portefeuilles ou du trading algorithmique. Des services à la pointe de la technologie qui commencent seulement à dévoiler tout leur potentiel.

Crédit photo : Baona