A lire dans la même thématique

Un chèque alimentaire, pour quoi faire ?

Faisant suite aux déclarations du président de la République devant la Convention citoyenne pour le climat, le gouvernent planche sur la création d’un chèque alimentaire durable.

Après un début remarqué dans le monde de l’art, le NFT s’attaque à de nombreuses dimensions du quotidien. Que recouvre cette technologie basée, tout comme les cryptoactifs, sur la blockchain ?

24 novembre 2021

La Rédaction

Également simplement appelé token, le NFT est l’acronyme de non-fungible tokens (jetons non fongibles). De quoi s’agit-il ?

Qu’est-ce qu’un NFT ?

Un NFT est une sorte de titre de propriété numérique associé à un objet virtuel. Il est réputé inviolable car il est adossé à la blockchain. Cette technologie de stockage et de transmission d’informations est censée être particulièrement fiable en raison de son caractère décentralisé. Ce n’est pas un organisme central – comme une banque centrale, dans le cas de la monnaie traditionnelle – qui est garant de l’intégrité de l’actif mais un ensemble d’utilisateurs différents qui se contrôlent réciproquement.

Pour en savoir plus, sur la banque et la blockchain

Comment fonctionnent les NFT ?

L’art a joué un rôle de précurseur dans le développement de NFT, avec trois caractéristiques principales :

  • l’œuvre est immatérielle. Il peut s’agir d’une toile numérique, d’un titre musical enregistré au format numérique et de bien d’autres choses encore. Certains artistes placent le NFT au cœur de leur démarche artistique et s’en servent pour tisser un lien particulier avec leur public, faisant de cette technologie un outil de création particulièrement puissant ;
  • l’œuvre peut être disponible gratuitement sur internet mais c’est le certificat d’authenticité qui lui est lié – c’est-à-dire le NFT – qui est vendu. Autrement dit, ce n’est pas l’œuvre d’art elle-même qui est vendue mais bien le jeton ;
  • il n’existe qu’une seule vente. Le détenteur du NFT ne possède pas une copie de l’œuvre. Il ne détient pas non plus une copie du titre de propriété. La vente est authentifiée et unique.

Désormais, les NFT se développent dans de nombreux autres domaines : tweets, jeux vidéo, médias…

Comment investir en NFT ?

Les NFT peuvent constituer une forme d’investissement. Ils présentent ainsi plusieurs avantages. Les NFT ont un intérêt spéculatif puisque leur valeur peut augmenter en fonction de la demande. Toutefois, il faut accepter et avoir conscience des risques liés à une forte volatilité). De plus, le NFT constitue une source diversification dans un patrimoine qui peut également être constitué d’actifs traditionnels (immobilier, obligations, actions…).

Néanmoins, le NFT n’est pas sans présenter quelques inconvénients.

Il pâtit notamment de son manque de liquidité. Ce marché croît rapidement mais demeure embryonnaire. En cas de besoin urgent d’argent, vous n’êtes pas certain de trouver preneur pour votre NFT. Et vous n’avez pas la garantie de retrouver votre mise initiale. Enfin, le minage – procédé à la base de la blockchain – est très énergivore. Le bilan carbone du NFT peut donc vous faire réfléchir à deux fois avant d’investir.

Tout comme les cryptoactifs ou cryptomonnaies, les NFT se caractérisent par une volatilité élevée et présentent un risque de perte en capital. Ils doivent donc représenter une part très minoritaire d’un patrimoine.

Crédit photo : Getty images