BforMag

Avoir un enfant, combien ça coûte ?

2024-05-16
Avoir un enfant, combien ça coûte ?

Voici notre guide complet pour comprendre le coût financier autour de la naissance d’un enfant en France.Découvrez aussi comment optimiser votre budget familial et explorez les aides disponibles pour alléger vos dépenses.

Si vous ne deviez retenir que 3 infos :
👉 L’arrivée d’un enfant (en particulier le premier) peut mettre sous tension le budget familial. 
👉 La Caf verse plusieurs types d’aides avant ou après la naissance. 
👉 Ces aides peuvent être complétées par la mutuelle, l’entreprise voire la collectivité locale. 

L’arrivée d’un enfant est souvent une petite révolution au sein du cocon familial, surtout lorsqu’il s’agit du premier. Et c’est un évènement qui apporte son lot de bonnes nouvelles et de réjouissances.  

Cependant, il ne faut pas oublier qu’accueillir un enfant a aussi un coût. Quels sont les dépenses à prévoir au moment de la naissance ? Comment le coût d’un enfant évolue-t-il au fil du temps ? Et en quoi la planification financière est-elle si importante pour les familles ?

Quel est le coût moyen pour élever un enfant de la naissance à l'âge adulte ? 

En moyenne, en France, entre 0 et 3 ans, le coût mensuel d'un enfant est de 490 euros, selon l'étude Ipsos pour Observatoire E.Leclerc des nouvelles consommations. Ces chiffres mesurés en 2019 incluent les frais de garde (252 euros), l’alimentation (83 euros), l’équipement (54 euros), l’habillement (51 euros), ainsi que les produits d’hygiène et de bien-être (51 euros). 

Si certaines de ces dépenses peuvent paraître relativement modestes en apparence, certaines d’entre elles peuvent représenter de grosses sommes à débourser en une seule fois. C’est notamment le cas de l’équipement (lit, poussette…) ou de l’aménagement de la chambre de bébé. Dans l’étude précitée, ces frais sont lissés sur plusieurs mois. D’où l’importance de faire un budget prévisionnel pour anticiper l’arrivée d’un enfant… et peut-être mettre de l’argent de côté. 

Sans compter les dépenses en fonction de l'âge de l'enfant. Selon une étude de l’Institut de recherches économiques et sociales, les ménages dépensent en moyenne 9 000 euros par an (soit 750 euros par mois) pour un enfant, en particulier un adolescent. 

Quels sont les postes de dépense principaux et les périodes de fortes dépenses ? 

Le budget pour un enfant comprend les dépenses suivantes : 

  • Le budget alimentaire (petit-déjeuner, repas y compris frais de cantine, goûter…) 

  • Les dépenses en éducation 

  • L’habillement  

  • Les loisirs et les vacances  

  • Les frais de transport 

  • Les éventuels frais spécifiques (assurance extra-scolaire…) 

Le poids relatif de chacune de ces catégories évolue avec l’âge, tout comme le budget global pour un enfant. Les frais de garde (nounou à domicile, baby-sitter…) ont tendance à diminuer, tandis que les frais de scolarité – notamment au moment des études supérieures – augmentent au fil du temps.  

Toutefois, comme le rappelle la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) dans une étude de 2023, « il est difficile de déceler un seuil d’âge à partir duquel un enfant entraînerait plus de dépenses ou diminuerait davantage le sentiment d’aisance financière des familles. » 

Quel est l’impact financier d'un enfant sur le niveau de vie familial ? 

Afin de faire face à l’arrivée d’un enfant, les parents peuvent être amenés à réduire leurs dépenses de loisirs ou de vacances. Aller moins souvent au restaurant ou au cinéma, partir en voyage un peu moins loin, renouveler sa garde-robe un peu moins fréquemment : à chacun ses arbitrages. 

« 73 % des jeunes parents réduisent leurs sorties (restaurant, cinéma, soirées…), 59 % leurs loisirs et 45 % leurs week-ends ou voyages. », toujours selon l’Observatoire E. Leclerc des Nouvelles Consommations. Mais ces renoncements sont généralement temporaires et il est possible de se rattraper quand les enfants grandissent ! 

Quelle gestion des coûts pour les familles monoparentales ? 

Les défis financiers sont particulièrement ardus pour les familles monoparentales. Il n’est pas forcément évident de trouver, sur le marché locatif, un logement familial avec un seul salaire. Lorsqu’il faut gagner trois fois le montant du loyer, cela peut faire beaucoup ! Certains parents isolés rencontrent par ailleurs des difficultés à occuper un emploi à temps plein lorsqu’il faut assurer seul les sorties d’école, les rencontres sportives du club de foot du petit dernier, etc.  

« Tous les modèles testés mettent en avant un surcoût important lié à la monoparentalité, porté principalement par le premier enfant. », analyse à cet égard l’étude la Drees. 

Quelles sont les économies potentielles après la naissance d'un enfant ? 

De plus, il est important de rappeler qu’un enfant peut permettre de réaliser des économies sur le budget familial. L’arrivée d’une personne supplémentaire dans le foyer permet ainsi de réaliser des économies d’échelle sur le budget logement, à condition de ne pas avoir besoin d’une chambre supplémentaire.  

Il existe également un certain nombre d’avantages réservés aux familles, comme le quotient familial ou les allocations familiales. Ces dernières sont versées automatiquement par la Caisse d’allocations familiales dès le deuxième enfant. Le quotient familial, quant à lui, est un système qui permet de calculer le montant d’impôt sur le revenu en tenant compte de la composition du foyer. Il aboutit à une réduction d’impôt pour les familles. 

Bon à savoir

La réduction d’impôt lié au quotient familial est limitée à 1 678 euros pour chaque demi-part supplémentaire et 839 euros pour chaque quart de part supplémentaire.

Quels sont les aides financières liées à l’arrivée d’un nouvel enfant ?

Entre les nouveaux meubles, les premiers vêtements (à renouveler rapidement car un enfant grandit beaucoup les premières années), les jouets, le siège auto, la poussette, la nounou et bien d’autres dépenses encore, les finances familiales peuvent être mises à rude épreuve. Dans certains cas, l’arrivée d’un nouvel enfant nécessite même de changer de voiture ou de déménager.  

Fort heureusement, les familles peuvent bénéficier d’aides spécifiques liées à la naissance, telles que :

  • La prime à la naissance, versée sous conditions de ressources au cours du septième mois de grossesse. Son montant est de 1 019,40 euros en 2024. 

  • L’allocation de base de la Paje (Prestation d’accueil du jeune enfant), dont le montant varie entre 92,40 euros et 184,81 euros selon les revenus. 

  • Le complément de libre choix du mode de garde, qui permet de financer une partie des dépenses liées à la garde d’un enfant de moins de 6 ans. 

  • Le crédit d’impôt pour l’emploi d’un salarié à domicile, qui atteint 50 % des dépenses engagées dans un plafond annuel de 12 000 euros, sauf exceptions. 

 

Bon à savoir

Vous pouvez peut-être bénéficier d’une prime de naissance versée par votre mutuelle ou d’une place en crèche privée financée par votre entreprise. Renseignez-vous !

Les familles monoparentales peuvent prétendre à une aide spécifique versée par la Caf. Son montant est estimé par un travailleur social et peut atteindre 1 500 euros au maximum. Elle est versée une seule fois. 

La Rédaction

Envie d'en profiter ? Téléchargez l'appli !

Toute votre banque tient dans votre poche.
Découvrez une nouvelle expérience humaine et digitale sur iOS et Android.

Ces articles pourraient vous intéresser

Parlons budget

Comment optimiser le budget d’une famille nombreuse ?

Découvrez des conseils et astuces pour optimiser le budget d'une famille...

Lire la suite

Parlons budget

Avoir un enfant, combien ça coûte ?

Voici notre guide complet pour comprendre le coût financier autour de la...

Lire la suite

Parlons budget

La méthode BISOU : parfait pour éviter les achats inutiles

La méthode BISOU permet d'éviter les achats compulsifs en se posant plus...

Lire la suite

Parlons budget

Tout ce qui change en mai pour votre budget

Découvrez tout ce qui change en ce mois de mai 2024 pour votre budget.

Lire la suite

Parlons budget

Le Kakeibo : la méthode japonaise pour faire ses comptes

Cette méthode permet d’organiser et de hiérarchiser les dépenses du foye...

Lire la suite

Parlons budget

Epargne : qu'est-ce que la règle des 72 ?

Avec la règle des 72, bénéficiez de la mécanique des intérêts composés p...

Lire la suite

Parlons budget

Tout ce qui change en avril pour votre budget

Prestations sociales, aides de l’État, franchises médicales : comment va...

Lire la suite

Parlons budget

Comment définir son budget vacances (et s’y tenir !) ?

Avant de savoir combien épargner, encore faut-il savoir estimer correcte...

Lire la suite

Parlons budget

Comment bien préparer ses vacances d'été pour économiser ?

Quand réserver ? Que ne faut-il surtout pas oublier ? Et quels sont les ...

Lire la suite

Parlons budget

Quand réserver ses vacances d'été 2024 pour économiser ?

Réserver ses vacances à l’avance est souvent un bon moyen pour réaliser ...

Lire la suite

Parlons budget

3 méthodes pour organiser son budget en couple

Même s’il n’existe pas de méthode infaillible ou imposée, on vous propos...

Lire la suite

Parlons argent

Couple et argent : 6 erreurs à éviter pour bien gérer son budget

Parce que l’argent ne doit pas être un sujet tabou au sein du couple, on...

Lire la suite