Bfor#Mag

Puis-je renoncer à la condition suspensive de prêt ?

2022-11-22
Puis-je renoncer à la condition suspensive de prêt ?

La condition suspensive de prêt protège l’acquéreur si celui-ci n’obtient pas son financement. En cas de paiement comptant, il est toutefois possible d’y renoncer en respectant un certain formalisme.

En cas de crédit immobilier, la condition suspensive d’obtention de prêt vous protège si vous n’obtenez pas votre financement. Toutefois, vous pouvez renoncer à la clause suspensive de prêt par exemple si vous payez comptant.

Qu’est-ce que la condition suspensive d’obtention de prêt ?

Une condition suspensive est une condition qui, si elle ne se réalise pas, invalide le contrat pour lequel elle a été conclue. Dans le cas d’un achat immobilier, elle peut être de différentes natures. Par exemple, vous achetez le logement à condition de vendre le vôtre. Ou bien, à condition que le logement ne fasse pas l’objet d’aucune mesure administrative (préemption, autorisation administrative…).

Vous pouvez également conditionner l’acquisition à l’obtention de votre financement auprès de votre banque. Dans ce cas, il est d'ailleurs recommandé de procéder à une simulation de crédit immobilier. Cette condition suspensive est d’ailleurs obligatoire et doit figurer dans le compromis de vente depuis la loi Scrivener du 13 juillet 1979. Vous définissez dans l’offre d’achat les conditions souhaitées (montant, durée de remboursement, taux d’emprunt maximal). Vous fixez également un délai maximal pour l’obtention du prêt.

Bon à savoir

La durée légale de réalisation de condition suspensive de prêt est d’un mois à compter de la signature du compromis de vente. En pratique, il faut au moins deux mois pour que l'acquéreur puisse effectuer toutes les démarches nécessaires à l’obtention du prêt.

Condition suspensive : pourquoi y renoncer ?

La condition suspensive est protectrice dans la mesure où vous libère de tout engagement si elle ne se réalise pas. Il est toutefois possible d’y renoncer, notamment si vous disposez déjà de l’intégralité de la somme nécessaire à l’achat immobilier (héritage, revente de votre ancien logement…).

La condition suspensive n’est pas obligatoire lorsque l’acheteur paie comptant. Y renoncer permet d’accélérer la vente en réduisant le délai qui s’écoule entre la signature du compromis et celle de l’acte authentique. Cela permet également de rassurer le vendeur et, peut-être, de décrocher une meilleure négociation du prix de vente en l’absence d’incertitude liée à l’obtention du prêt.

Comment renoncer à la clause suspensive de prêt ?

Pour renoncer formellement à la condition suspensive d’obtention de prêt, vous devez apporter la preuve que vous avez bien compris que vous ne bénéficierez pas de la protection qu’elle apporte. Vous devez ainsi écrire de façon manuscrite dans la promesse de vente une mention prévue à l’article L313-42 du code de la consommation. Cette mention figurera également dans l’acte authentique.

La non-réalisation d'une seule des conditions suspensives inscrites dans la promesse de vente (ou le compromis de vente) entraîne l'annulation du contrat. Leur rédaction nécessite donc une attention particulière.

Bon à savoir

Il arrive que la banque édite l'offre préalable sous réserve d'acceptation de l'assureur qui accorde l’assurance de prêt. La condition suspensive de prêt n’est réalisée que lorsque l'emprunteur reçoit une proposition correspondant aux caractéristiques du compromis de vente.

Crédit photo : Getty Images

La Rédaction

Envie d'en profiter ? Téléchargez l'appli !

Toute votre banque tient dans votre poche.
Découvrez une nouvelle expérience humaine et digitale sur iOS et Android.

Je télécharge l’appli BforBank

Nos derniers articles

Parlons argent

Episode 5 : réagir en cas de fraude

Un manque d'attention peut malheureusement laisser le champ libre à une fraude bancaire. Si cela vous arrive, le plus important est de réagir rapidement. Petite mise en situation pour apprendre tous les réflexes à avoir en cas de fraude. Car oui, ce genre de situation peut arriver à tout le monde, même à vous !

Parlons argent

Episode 4 : éviter les fraudes à la carte bancaire

Vous remarquez des débits étranges sur votre compte ? Une fraude à la carte bancaire pourrait bien en être à l'origine. Votre carte, c'est votre lien direct avec votre compte et votre argent. Il est donc indispensable de la protéger au maximum. On vous donne les astuces !

Parlons argent

Episode 3 : détecter un site miroir

Un site miroir, c'est un site qui ressemble comme deux gouttes d'eau à un vrai site. A une différence près : il est conçu pour vous piéger et vous voler de l'argent. Nous vous donnons les clés pour détecter les sites miroir et les ainsi les boycotter !

Parlons argent

Episode 2 : se protéger de l'arnaque au faux conseiller

La fraude au faux conseiller est sans doute la plus répandue. Souvent très bien ficelée, elle est parfois difficile à détecter. Voici une petite mise en situation pour vous familiariser avec cette arnaque et l'éviter à tout prix !

Parlons argent

Episode 1 : déjouer le phishing

Le phishing, l'hameçonnage, on en entend parler en se pensant intouchable. Pourtant, une minute d'inattention peut vous faire tomber dans le piège. Heureusement, il existe de petites règles simples à connaître pour ne plus jamais se faire avoir !

Parlons argent

Les avantages financiers (ou non) du PACS

Grâce au mécanisme de la déclaration commune, le Pacs offre l’opportunité d’optimiser sa fiscalité personnelle. Un constat qui se vérifie d’autant plus en cas de disparités de revenus importantes entre conjoints. Faisons le point !

Parlons budget

Nos conseils pour bien gérer votre budget familial

Construire et suivre son budget familial, consulter régulièrement ses comptes, anticiper les achats importants… On vous partage quelques conseils pour bien gérer le budget de toute la famille.

Parlons tendances

Congé sabbatique : comment en profiter en tant que salarié ?

Ancienneté, activité dans l’entreprise, délai de carence entre deux congés : on vous dit tout sur les conditions pour obtenir un congé sabbatique.

Parlons budget

Tout ce qui change en février pour votre budget

Energie, péages, taux de crédit immobilier : on vous en dit plus sur ce qui change pour votre porte-monnaie au 1er février 2024.

Parlons argent

PLFSS 2024 : les changements concernant vos aides et vos remboursements médicaux

Découvrez tout ce qui change pour les particuliers après le vote du budget de la Sécurité sociale.

Parlons vous & nous

Google UX Benchmark : BforBank élue meilleur parcours client d’entrée en relation

En 2023, le Google Finance UX Benchmark met BforBank à l’honneur et lui décerne la première place dans la catégorie « Banque ». On vous en dit plus !

Parlons budget

Comment organiser mon budget en 2024 ?

Règle arithmétique, gestion en fonction de ses projets ou organisation dictée par la temporalité des besoins : on vous propose trois méthodes différentes pour une gestion budgétaire qui vous ressemble.