BforBank
Placer son argent sur des livrets rémunérés ne présente ni risque ni contrainte d'utilisation. Cela permet d'épargner simplement et facilement tout en diversifiant son patrimoine.

Des placements financiers simples pour disposer d'épargne toujours disponible

L'épargne disponible est également appelée " épargne liquide ". Elle permet de se constituer une épargne de précaution pour la vie de tous les jours ou de réaliser des placements financiers en vue de projets (immobilier, retraite, transmission du patrimoine, etc.).

Il faut veiller à ce que ces produits financiers offrent un bon niveau de sécurité mais aussi de rémunération tout en restant utilisable à tout moment.

Les produits d'épargne disponible réglementés

Encadrés par l'Etat qui en fixe régulièrement les taux, les livrets d'épargne réglementés sont exonérés d'impôts. En contrepartie, ils possèdent des plafonds de dépôt qui obligent l'épargnant à considérer d'autres types de placements tels que les livrets bancaires ou l'assurance-vie pour diversifier et dynamiser son épargne.

Le livret A

Le livret A conserve sa popularité. Son taux de rémunération est de 0,75% depuis le 1er août 2015. Les dépôts sont limités à 22 950 euros depuis le 1er octobre 2012.

Le livret bleu

Il est l'équivalent du livret A mais est proposé exclusivement par le Crédit Mutuel.

Le Livret d'épargne populaire (LEP)

Le LEP est réservé aux foyers modestes non imposables ou peu imposés.

Sa rémunération est indexée sur celle du livret A, majorée d'un demi-point. Depuis le 1er août 2014, le taux du LEP est de 1,25%.

Les dépôts sont limités à 7 700 euros (hors capitalisation des intérêts).

Le Livret de développement durable et solidaire (LDDS)

Le LDDS est une épargne de précaution. Sa rémunération est alignée sur celle du livret A. Les dépôts sont plafonnés à 12 000 euros (hors capitalisation des intérêts) depuis le 1er octobre 2012. Son taux de rémunération est de 0,75% depuis le 1er août 2015.

Le livret jeune

Réservé aux 12-25 ans, le livret jeune est un livret réglementé à taux libre, fixé par les établissements bancaires. Il bénéficie d'une rémunération minimale alignée sur le livret A mais dont le taux est supérieur à celui du livret A. Le plafond d'un livret jeune est de 1 600 euros.

Les produits d'épargne disponible non-réglementés

Les livrets non réglementés appelés également livrets bancaires.

Les rendements des livrets non réglementés peuvent être supérieurs à ceux des livrets réglementés, du fait notamment de taux élevés pendant des périodes promotionnelles limitées dans le temps.

Ces livrets peuvent être associés aux livrets réglementés, notamment lorsque ceux-ci ont atteint leurs plafonds.

Le Compte sur livret (CSL)

Le taux du CSL est fixé par les établissements bancaires.

Il peut donc varier d'un établissement à l'autre en fonction des offres promotionnelles et des taux de base proposés.

Les comptes courants rémunérés

Le rendement des comptes courants rémunérés doit être étudié à la lumière des frais demandés pour la gestion du compte.

Très souvent, l'établissement bancaire peut également fixer un seuil de dépôts pour la rémunération des liquidités.

Les Comptes à terme (CAT)

Les CAT immobilisent l'épargne pour une durée et un taux définis à l'avance.

Ils consistent de fait à prêter de l'argent à la banque contre rémunération en s'engageant à ne pas retirer son épargne sur une période déterminée à l'avance.

En cas de clôture anticipée, la banque et la banque en ligne peut fixer des pénalités.

Fiscalité

Les intérêts perçus sur un livret non réglementé, sur un CSL, un CAT ou un compte courant rémunéré sont imposés à l'impôt sur le revenu selon le barème progressif. Voir le mémo consacré à la fiscalité des livrets.

Si le montant total des intérêts, coupons et assimilés perçus au cours de l’année par le foyer fiscal n’excède pas 2 000 euros, une option pour une imposition forfaitaire au taux de 24% est possible lors de la déclaration des revenus établie par le contribuable.