A lire dans la même thématique

Les banques en ligne sont-elles aussi sûres que les banques traditionnelles ?

Les banques en ligne et les néobanques sont-elles sûres ? Cette question est légitime et il existe au moins trois façons d’y répondre positivement.

Les crédits immobiliers restent à privilégier pour financer votre résidence principale ou secondaire, un investissement locatif, ou constituer une solution adaptée d’un point de vue patrimonial.

21 octobre 2019

La Rédaction

Les crédits immobiliers restent l’option privilégiée. Que ce soit pour financer votre résidence principale ou secondaire, ou bien réaliser un investissement locatif, le recours à l’emprunt peut constituer une solution adaptée d’un point de vue patrimonial.

Financer votre achat grâce au crédit immobilier peut être une option à envisager si vous souhaitez devenir propriétaire d’un bien. Découvrez pourquoi en trois points clés.

1. Je bénéficie de l’effet de levier du crédit

En finançant votre achat immobilier grâce à l’emprunt, vous avez l’opportunité de bénéficier de l’ « effet de levier » du crédit. Cela signifie que vous pouvez réaliser une acquisition plus importante que ce que vous auriez pu réaliser en utilisant votre seul apport personnel.

Un prêt immobilier peut notamment être particulièrement intéressant dans le cadre d’un investissement locatif. Les loyers que vous encaissez chaque mois pourront venir directement couvrir tout ou partie de la mensualité de remboursement, limitant ainsi l’effort d’épargne que vous êtes amené à fournir.

Par ailleurs, grâce à l’emprunt immobilier, vous pouvez bénéficier des taux de prêt immobilier favorables dans le contexte actuel et donc d’un allongement des durées de remboursement. En choisissant une échéance lointaine (20, 25 voire 30 ans), vous maîtrisez votre taux d’endettement maximal.

2. Je nous protège, mes proches et moi, grâce à l’assurance emprunteur

Le Taux Annuel Effectif Global (TAEG) de votre prêt immobilier est constitué de plusieurs éléments : votre taux fixe débiteur, mais aussi d’autres frais obligatoires liés à l’emprunt immobilier. Parmi eux, les cotisations d’assurance emprunteur.

Grâce aux différentes garanties que vous pouvez souscrire avec l’assurance emprunteur. Ainsi vous pourrez par exemple éviter la vente de votre bien en cas de décès, d'invalidité ou d’incapacité de travail voire de perte d’emploi(1).

Concrètement, lorsque l’évènement assuré survient, c’est l’assureur qui prend en charge tout ou partie des mensualités du crédit immobilier tant que l’évènement en question perdure. Votre conjoint et votre enfant peuvent rester dans les lieux et conservent leur toit. Vous êtes ainsi mieux protégé lors de votre achat immobilier.

Bon à savoir

Au moment de souscrire une assurance emprunteur, vous êtes amené à définir un niveau de couverture pour chaque emprunteur ou co-emprunteur. Une quotité de 100% pour chacun des co-emprunteurs signifie que le capital sera intégralement remboursé en cas de sinistre*. Une solution certes plus onéreuse, mais qui peut être une source de sérénité pour vous.

* Dans la limite de la côte part de chaque emprunteur (un sinistre sur un seul des co-emprunteurs déclenchera la garantie sur sa partie).

3. Je préserve mon épargne pour de futurs projets

Le recours au crédit immobilier vous permet de limiter la part de votre épargne personnelle consacrée à l’acquisition. Vous bénéficiez ainsi d’une réserve d’argent pour faire face aux coups durs, mais aussi pour financer d’autres projets tels que le remplacement de votre véhicule ou les études des enfants.

En achetant à crédit, vous vous réservez enfin la possibilité d’allouer vos fonds à d’autres placements qui pourraient être plus rémunérateurs. C’est le cas si le taux de rendement de votre épargne est supérieur aux taux d’emprunt.

Que ce soit pour placer votre épargne de précaution ou préparer un futur projet, découvrez les livrets d’épargne Bforbank et l’assurance-vie BforBank.

(1) selon votre niveau de couverture

Crédit photo : Getty Images