A lire dans la même thématique

Quand le LDDS va-t-il -enfin- devenir solidaire ?

La mise en œuvre du volet solidaire du livret de développement durable n’aura finalement lieu que le 1er octobre 2020.

La base de données DVF permet d’accéder gratuitement aux transactions immobilières des cinq dernières années pour évaluer au mieux la valeur d'un bien immobilier.

La valeur d’un bien immobilier dépend de facteurs objectifs tels que la localisation ou les prestations proposées… mais aussi d’éléments subjectifs. Pour démêler le vrai du faux, la base de données DVF permet d’accéder gratuitement aux transactions immobilières des cinq dernières années.

Accéder à des données immobilières de qualité relève parfois du parcours du combattant. Portails internet immobiliers, agences immobilières, bouche à oreille : les sources sont nombreuses et parfois peu fiables. Dans ce contexte, les données « Demandes de valeurs foncières » (DVF) sont une véritable mine d’or.

Des données immobilières officielles

La base de données DVF est mise à disposition par la DGFiP (direction générale des Finances publiques). Cette antenne de Bercy a recensé toutes les données issues des actes notariés et des informations cadastrales au cours des cinq dernières années pour les restituer sous la forme d’une base de données complète et inédite.

Cette source officielle permet ainsi de connaître, à l’échelle d’un pâté de maison, d’un quartier ou d’une ville toute entière, les transactions immobilières intervenues au cours de la période récente. Sont à la fois concernés les biens bâtis (appartements et maisons) ou non bâtis (terrains et exploitations).

Trois informations clés

Concrètement, ces informations sont présentées selon trois axes :

  • Le prix de vente et la date de transaction
  • Le descriptif du bien (type de bien, nombre de pièces, surface) 
  • La localisation.

Si ces données peuvent satisfaire la curiosité de tout un chacun, elles peuvent aussi s’avérer très utiles dans un certain nombre de cas précis. Par exemple, pour les propriétaires qui s’apprêtent à mettre en vente leur bien et souhaitent affiner leur estimation immobilière. Pour les contribuables qui sont redevables de l’impôt sur la fortune immobilière (Ifi). Ou encore, pour les futurs acquéreurs qui souhaitent estimer le montant qu’ils auraient besoin d’emprunter avant de demander un crédit immobilier.

Bon à savoir

Le service ne couvre pas encore les ventes des biens situés en Alsace-Moselle et à Mayotte.

Un service gratuit et ouvert à tous

La création de base de données DVF est d’autant plus marquante que ce service est ouvert à tous et proposé gratuitement par l’administration fiscale. On peut y accéder de deux manières :

Bon à savoir

L’ouverture des données permet aux particuliers, mais aussi aux professionnels et aux administrations de consulter les dernières mutations immobilières. Les collectivités locales sont notamment invitées à s’en servir pour alimenter leurs politiques d’aménagement foncier qui peuvent avoir un impact sur les permis de construire.

Crédit photo : Getty Images