A lire dans la même thématique

3 assurances à connaître pour un investissement locatif

Vous êtes propriétaire bailleur et souhaitez protéger votre investissement ? Découvrez trois assurances incontournables.

Lorsque vous remboursez un crédit immobilier avant son terme, vous réalisez ce qu’on appelle un remboursement anticipé.

06 novembre 2020

La Rédaction

Lorsque vous remboursez un crédit immobilier avant son terme, vous réalisez ce qu’on appelle un remboursement anticipé. Des pénalités financières peuvent alors s’appliquer, dans des conditions très encadrées.

Les frais pour remboursement anticipé peuvent s’élever jusqu’à six mois d'intérêts au taux moyen du crédit du capital remboursé sans pouvoir dépasser 3 % du capital restant dû, ou à. Qu’est-ce que les modalités de remboursement anticipé ? Comment sont-elles calculées ?

Rembourser son crédit immobilier par anticipation

Le remboursement anticipé d’un crédit immobilier consiste à rembourser tout ou partie du montant emprunté avant la date mentionnée sur le tableau d’amortissement.

Deux modalités sont alors possibles :

  • Soit vous remboursez la totalité du capital restant dû (remboursement total)
  • Soit vous remboursez une partie seulement de ce capital pour réduire les mensualités ou rembourser plus vite (remboursement partiel). Vous continuez ensuite à rembourser votre crédit immobilier sur la base d’un nouveau tableau d’amortissement. Il est toutefois important de préciser que le contrat de prêt peut interdire les remboursements égaux ou inférieurs à 10 % du montant initial du prêt, sauf s’il s’agit de son solde.

Bon à savoir

Le remboursement anticipé s’applique également au prêt personnel. Cependant, le mode de calcul, les règles et les démarches diffèrent dans le cas d’un crédit à la consommation.

Faut-il rembourser son crédit immobilier par anticipation ?

Faut-il rembourser son crédit immobilier par anticipation ? La réponse à cette question dépend notamment de votre situation financière et des conditions de crédit.

Le remboursement total peut se justifier en cas de rachat de crédit, à condition que le gain obtenu sur le coût du crédit soit supérieur aux frais occasionnés. Il convient notamment de prendre en compte, dans le calcul, des pénalités de remboursement anticipé mais aussi les frais de dossier, les frais de garantie, la commission du courtier…

Le remboursement, partiel ou total, peut également être envisagé en cas d’épargne disponible. L’opération est d’autant plus intéressante si le taux de rémunération de l’épargne est inférieur au taux du crédit immobilier. En d’autres termes, l’épargne placée vous rapporterait dans ce cas moins que le gain qui pourrait être obtenu en raison de la diminution du coût de votre crédit immobilier.

Des critères d’ordre psychologique doivent également être pris en compte. Si vous dormez mieux en sachant que vous n’avez plus aucune dette à rembourser, cela n’a pas de prix !

De quelle manière les pénalités de remboursement anticipé sont-elles calculées ?

En cas de remboursement anticipé, l’établissement prêteur peut appliquer des pénalités également appelées indemnités de remboursement anticipé (IRA).

Leur montant est strictement encadré. Ainsi, les IRA ne peuvent pas dépasser six mois d’intérêt (sur le capital restant dû) au taux moyen du prêt, sans pouvoir dépasser 3 % du capital restant dû avant le remboursement.

Bon à savoir

En fonction de la durée du prêt, il arrive que les pénalités ne soient plus exigées à partir d’une certaine durée. Chez BforBank, le remboursement anticipé de crédit immobilier BforBank n’est soumis à aucune IRA (sauf rachat réalisé par un autre établissement de crédit).

Rembourser son crédit immobilier de façon anticipée n’est pas toujours la meilleure option. Ce choix doit être effectué en tenant compte de votre situation personnelle et financière, mais aussi des caractéristiques du crédit accordé.

Crédit photo : Getty images