A lire dans la même thématique

Un chèque alimentaire, pour quoi faire ?

Faisant suite aux déclarations du président de la République devant la Convention citoyenne pour le climat, le gouvernent planche sur la création d’un chèque alimentaire durable.

Comment se calcule un rendement locatif ? Quelle est la différence entre rentabilité brute et nette ? Dans cet article, nous vous aidons à faire le point.

22 novembre 2021

La Rédaction

Si les Français adorent l’immobilier locatif et le citent régulièrement parmi leurs placements préférés, ils sont nombreux à méconnaître les principaux indicateurs qui permettent d’évaluer la pertinence d’un projet d’investissement.

Taux de rentabilité d’un investissement locatif : des propriétaires mal informés

Les propriétaires de biens locatifs ne semblent pas tous familiers de la rentabilité locative. Selon la solution de gestion locative en ligne Kaliz, plus de 47 % ignorent tout à fait le taux de rentabilité de leur bien immobilier.1 Un constat qui peut paraître paradoxal, alors que plus de 68 % des propriétaires affirment avoir choisi leur bien immobilier en fonction de son niveau de rentabilité. C’est donc l’occasion de rappeler comment se calcule cet indicateur et à quoi il sert.

Taux de rentabilité d’un investissement : comment le calculer ?

La rentabilité locative se calcule à partir de la formule suivante :

Rentabilité locative = loyer mensuel x 12 x 100 / prix d’acquisition.

Exemple

Pour un bien loué 500 € par mois et acheté pour un prix de 200 000 €, la rentabilité est égale à : 500 x 12 x 100 / 200 000 = 3 %.

Rentabilité locative : brute ou nette ?

La formule présentée ci-dessus est celle de la rentabilité brute. La rentabilité nette s’entend après charges et fiscalité. Elle correspond donc à ce que l’investisseur reçoit vraiment dans sa poche à la fin de l’année.

Quelle rentabilité espérer pour un investissement locatif ?

La rentabilité brute permet de faire le rapport entre les loyers pratiqués et le prix d’achat du bien à travers un calcul objectif. En effet, les apparences sont parfois trompeuses. Dans certaines grandes villes, par exemple, les loyers élevés peuvent laisser espérer une rentabilité plus élevée mais les prix immobiliers – eux-aussi plus conséquents – sont susceptibles de venir dégrader la rentabilité. Inversement, certaines villes moyennes présentent un rendement locatif plus intéressant malgré un marché immobilier moins dynamique.

D’après le magazine Capital, la rentabilité brute des petites surfaces locatives dans les dix plus grandes villes de France varie entre 2,92%, à Paris, et 6,43%, à Montpellier.2

Au-delà du montant du loyer – c’est-à-dire le complément de revenus que vous pouvez espérer –, vous devez prendre en compte l’ensemble des dépenses auxquelles vous allez devoir faire face en tant qu’investisseur. Le rendement locatif est une composante essentielle de la simulation de votre projet d’investissement.

Bon à savoir

Vous avez un projet locatif et souhaitez simuler votre investissement ? Effectuez votre simulation gratuite de crédit immobilier avec BforBank.

1 https://www.mysweetimmo.com/2021/06/16/investissement-locatif-47-des-proprietaires-ne-connaissent-pas-le-taux-de-rentabilite-de-leur-bien-immobilier/
2 https://www.capital.fr/immobilier/investissement-locatif-quelle-rentabilite-pour-lachat-dans-lancien-1417340

Crédit photo : Getty images