A lire dans la même thématique

DSP2 : une sécurité renforcée pour vos opérations bancaires en ligne

En quoi consiste l’authentification forte exigée par la DSP2 ? Quel impact concret aura-t-elle pour les clients BforBank ? Décryptage.

Achat de plus en plus jeune, cinq changements de logement au cours de l’existence, quelles sont les nouvelles tendances de l’achat immobilier ?

Alors que le niveau des taux du crédit immobilier bat en France des records à la baisse, les Notaires de France ont publié les résultats d’une étude* sur les nouveaux comportements des Français face à l’immobilier. Comment ont-ils évolué récemment ? Les points marquants à retenir de cette étude.

Devenir propriétaire : « l’objectif d’une vie »

Il ressort de cette étude que pour une bonne majorité de français, l'achat de la résidence principale est perçu comme l'objectif d'une vie : 72 % d’entre eux estiment qu’il faut absolument être propriétaire avant la retraite. Ils sont même 43 % à juger que l'on n'a pas vraiment réussi sa vie si l'on n’est pas propriétaire.

S’ils perçoivent ce moment comme enthousiasmant et cet acte comme un facteur de réassurance, il constitue également une source d’angoisse pour 57 % d’entre eux. Pourtant ils s’estiment en grande majorité -à 84 % des acquéreurs- bien accompagnés dans leurs démarches, notamment par les notaires.

Un âge moyen au premier achat immobilier, de plus en plus jeune

En moyenne, 32 ans est l’âge auquel est réalisé l’acquisition de la première résidence principale. En 2015-2016, c’était en moyenne entre 36-38 ans. Dans le détail, 71 % des Français déclarent avoir acquis leur résidence principale entre 25 et 40 ans, avec un pic d’acquisition qui se situe entre 25 et 30 ans.

Les raisons financières ressortent comme le premier argument motivant le fait d’être propriétaire. Il s’agit de réaliser un investissement immobilier plutôt que de dépenser son argent dans un loyer.

Il est à noter que parmi le pourcentage de personnes interrogées se déclarant locataires, près de la moitié (48 %) déclare avoir fait le choix d’être locataire.

Les critères prioritaires pour le choix d’un bien immobilier

Quels sont les principaux critères qui motivent leur choix du logement :

  • en termes de qualité de vie, 62 % citent comme principal critère de choix la taille du logement et 48 % la proximité de la nature.
  • ils sont 56 % à évoquer ensuite la sécurité comme principal critère,
  • le 3ème critère cité est le coût de la vie, à 50 %.

Les Français changent 5 fois de logement dans leur vie

Selon l'enquête, si 96 % des personnes interrogées indiquent avoir déjà changé de logement au moins une fois au cours de leur vie, on constate une moyenne de cinq changements tout au long de l’existence. Le nombre de déménagements augmente avec l’âge, avec 4 fois en moyenne pour les moins de 35 ans contre 6 pour les plus de 65 ans.

Ce qui explique ces changements ? En priorité, le désir de devenir propriétaire (40 % des personnes interrogées), puis vient celui d’accéder à un meilleur logement (39 %), puis les opportunités professionnelles ou d’études qui rendent nécessaire un déménagement (34 %). La qualité́ de vie et l‘attractivité́ des territoires constituent d’autres motivations pour 23 % des personnes interrogées.

Quels sont les différents profils face à l’achat immobilier ?

Au vu des réponses des français, l’étude distingue 5 grands profils-type face à l’achat immobilier selon les aspirations des futurs acquéreurs et les étapes de leur vie auxquelles l’achat correspond.

L’achat immobilier difficile : pour 26 % des sondés l’achat immobilier est difficile voire demeure inaccessible. Ils accèdent soit tardivement à la propriété, soit restent locataires faute de moyens. Ils sont plus fréquemment en zones rurales (personnes âgées aux revenus modestes).

L’achat aboutissement (24 %) : ce groupe, presque aussi important que le précédent (24 %), est en moyenne plus âgé, plus aisé et plus urbain. Il est essentiellement constitué de propriétaires, pour qui acheter a été un vrai projet de vie et un investissement réfléchi. L’achat s’inscrit dans une logique de meilleure qualité de vie.

L’achat horizon (21 %) : ceux qui pensent qu’il faut acheter au plus tôt, groupe à la fois plus jeune et plus urbain (très présent à Paris). Ce sont surtout des propriétaires qui ont acheté dès qu’ils en ont eu les moyens.

L’achat projet familial : il concerne 16 % des sondés qui y voient un achat indispensable à la famille. Ils privilégient comme critère de choix la taille du logement, sa localisation.

L’achat « investissement raisonnable » : ce groupe (13 %) rassemble une majorité de propriétaires ou de futurs propriétaires qui achètent jeunes, notamment dans l’optique de faire un investissement et de se rassurer. Raisonnables, ils figurent aussi parmi les plus angoissés des choix immobiliers.

*L’enquête a été réalisée par Harris Interactive pour les Notaires de France du 28 juin au 8 juillet 2019 auprès d’échantillon national représentatif de 1505 personnes.

Crédit photo : Getty images