• Compte Bancaire
    Jusqu'à 120€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire et d’un Livret d’épargne BforBank jusqu'au 05 septembre 2017

    80€ offerts* pour votre Compte Bancaire BforBank
    + 40€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank

    *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 40€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/12/2017.
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 05 septembre 2017.
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    150€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 31 août 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garanties en capital. 
    *Offre soumise à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 30 septembre 2017 et 80€ offerts

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un compte-titres, 
    d'un PEA et/ou d'un PEA-PME jusqu'au 05 septembre 2017* 
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    80€ offerts
    et 1 000€ de courtage remboursés *

    jusqu'au 30/09/2017 pour une 1ère ouverture
    ou transfert d'un compte-titres, d'un PEA
    et/ou d'un PEA-PME jusqu'au 05 septembre 2017

    *Offre soumise à conditions

  • Crédit conso
    Vos projets n'attendent pas !

    BforBank vous propose, avec son partenaire CréditLift,
    une solution de financement flexible qui s'adapte
    à vos envies, vos besoins et votre situation.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

  • Crédit immobilier
  • Le Mag
A lire dans la même thématique

La France : un pays de propriétaires immobiliers ?

Le taux de propriétaires en France compte parmi les plus bas en Europe. Décryptage.

De plus en plus de Français choisissent de rénover eux-mêmes leur logement. Est-ce vraiment une bonne idée ?

24 mai 2016

A priori, rénover soi-même son logement revient moins cher que de faire appel à des ouvriers spécialisés puisque l'on économise le coût de la main-d’œuvre. Attention toutefois à bien évaluer votre projet au départ, pour que le rêve ne tourne pas au cauchemar.

Rénover sa résidence principale

Dans le cas où la rénovation concerne sa résidence principale, réaliser les travaux soi-même peut effectivement être économique - en plus d'être gratifiant. Pour que l'opération soit un succès, le maître mot doit être l'organisation.

Premier point, faire un état des lieux et se fixer un objectif clair :

  • quels travaux souhaitez-vous réaliser ?
  • quel est votre budget ?
  • quand les travaux doivent-ils être terminés ?

Pour réussir, il faut faire preuve de lucidité : quelles sont vos compétences au regard des travaux souhaités ? combien de temps pouvez-vous consacrer chaque jour à cette rénovation ? Vous pouvez envisager de vous faire aider par des amis plus expérimentés ou suivre en amont l'un des stages de bricolage que plusieurs enseignes commerciales proposent.

Pensez également à vous renseigner sur vos obligations légales :

  • faut-il déposer une demande de travaux auprès du service urbanisme de votre mairie ?
  • Y a-t-il des délais à respecter avant de pouvoir démarrer ?

Une fois ces nombreuses questions éclaircies, vous y verrez plus clair sur le résultat que vous souhaitez obtenir et vous pourrez organiser le chantier par étapes. Planifiez chaque phase en détaillant le résultat à obtenir, les matériaux nécessaires et la deadline que vous vous fixez. Cela vous permettra d'anticiper et d'éviter les mauvaises surprises : par exemple la commande de nouvelles fenêtres nécessite en moyenne un laps de temps de 6 à 8 semaines avant d'être livré, il est donc important d'intégrer ce délai dans votre retro-planning.

Côté matériel, optez dès le départ pour un niveau de qualité suffisant : si vous voulez un résultat professionnel, il faut utiliser des outils de professionnels ! Pour ne pas plomber votre budget, vous pouvez louer certains outils auprès de professionnels ou entre particuliers.

Avec un "plan de bataille" clair et une organisation rigoureuse, vous pourrez rénover votre résidence principale en faisant de belles économies et obtenir un résultat 100 % personnalisé.

Rénover un bien locatif

En revanche, il n'est pas forcément très intéressant pour un propriétaire de rénover lui-même un bien destiné à être loué. Il existe en effet des dispositions qui permettent au propriétaire de déduire tout ou partie du prix des travaux. Il les déclarera sous forme de charges et les déduira des bénéfices locatifs.

Les types de travaux déductibles des revenus fonciers sont ceux d'entretien et de réparation : remise en état de l'installation électrique, remplacement ou entretien des menuiseries, remplacement ou réparation de la chaudière, etc. mais aussi les travaux dits "d'amélioration", c'est-à-dire qui apportent au logement un équipement supplémentaire sans en modifier la structure, comme par exemple l'isolation thermique, la pose de nouvelles fenêtres, etc.

Attention toutefois, les travaux de construction, de reconstruction ou d'agrandissements n'entrent pas dans le cadre de la déduction des revenus fonciers. Les travaux et dépenses doivent par ailleurs avoir étés engagés par le propriétaire et non par le locataire.

Sont concernées par cette disposition les dépenses effectuées pour acheter le matériel, mais aussi le salaire des ouvriers qui réalisent les travaux et les honoraires versés à l'architecte en contrepartie de l'établissement et du contrôle des devis, ainsi que de la direction et de la surveillance des travaux.

En revanche, pour un propriétaire réalisant lui-même les travaux, " seul le prix d'achat des matériaux est déductible. Le travail personnellement effectué par le contribuable n'est pas pris en compte".

Dans le cas d'un bien locatif et selon la nature des travaux, il peut donc être plus intéressant de faire appel à des artisans qualifiés.