A lire dans la même thématique

3 assurances à connaître pour un investissement locatif

Vous êtes propriétaire bailleur et souhaitez protéger votre investissement ? Découvrez trois assurances incontournables.

L’ouverture du marché bancaire se traduit par l’apparition de nouveaux acteurs, mais aussi de nouveaux services.

02 novembre 2020

La Rédaction

L’ouverture du marché bancaire se traduit par l’apparition de nouveaux acteurs, mais aussi de nouveaux services. Reposant sur le partage d’informations entre grands groupes bancaires, startups et autres acteurs de l’innovation, la tendance BaaS (Banking as a Service) est la promesse de nombreux changements.

Inspiré du monde des logiciels informatiques et du mode Saas (Software as a Service), le concept BaaS (Banking as a Service) consiste à proposer divers services bancaires via des API bancaires, des interfaces permettant aux programmes informatiques des différents opérateurs de communiquer entre eux.

Grâce à cette nouvelle approche, une banque pourrait désormais conseiller ses clients dans l’obtention d’un crédit immobilier mais aussi les guider dans leurs recherches immobilières. Autre exemple, la souscription d’une assurance auto pourrait être associée au renouvellement du véhicule assuré en lien avec un partenaire.

Plusieurs services proposés pour différents clients

Si certaines de ces nouvelles offres sont encore balbutiantes, quelques services ont déjà vu le jour.

L’approche Baas permet par exemple à de jeunes entreprises ou à des places de marché (marketplaces) d’acquérir facilement une technologie de paiement en vue d’accélérer leur développement dans le domaine du e-commerce. Les services de paiement proposés permettent également, dès aujourd’hui, d’ouvrir des comptes de paiement, de recevoir de l’argent dessus, d’émettre un moyen de paiement…

Les professionnels ne sont pas seuls visés par la tendance BaaS. Les particuliers font également partie de la cible. Parmi les services proposés, la mise à disposition d’un compte bancaire classique pour obtenir un chéquier, un RIB, une carte bancaire… Si ce type d’offre n’a en apparence rien de révolutionnaire, c’est l’expérience client qui s’en trouve modifiée. Simplicité, agilité, instantanéité : le ressenti du client se veut résolument différent.

Objectif : une meilleure expérience client

Le BaaS possède deux grandes caractéristiques :

  • D’un côté, cette approche consiste, pour les acteurs de l’innovation bancaire, à s’inspirer des demandes et usages des clients. La prise en compte des retours clients doit permettre de faire preuve de davantage de modularité et d’agilité dans l’adaptation des produits bancaires.
  • De l’autre, le Banking as a Service permet de construire une architecture inter-applicative et aide les différents systèmes à communiquer.

La conjugaison de ces deux objectifs pourrait permettre de donner naissance à des packages de services digitaux, plus poussés et plus personnalisés. Les services bancaires s’imbriqueraient plus facilement avec les services du quotidien (transport, consommation…).

Cela faciliterait par exemple la jonction entre deux mondes a priori bien distincts tels que la banque et l’automobile, lors de l’intégration d’un système de paiement dans un véhicule connecté.

Une accélération grâce à l’Open Banking

Les services sont le plus souvent fournis par des acteurs qui ne sont pas agréés par l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR). Il peut notamment s’agir de Fintechs ou de jeunes pousses de l’informatique.

Les nouveaux services seraient alors mis à la disposition des grands acteurs bancaires via des API entièrement sécurisés. Récemment, la directive DSP2 a donné un coup d’accélérateur au partage d’information entre acteurs du monde bancaire (établissements de crédit, Fintechs, etc.).

Bon à savoir

Le concept d’API (Application Programming Interface) est au cœur de l’Open Banking. Il permet à différents programmes de dialoguer entre eux pour apporter divers services bancaires.

Concrètement, lorsque vous souscrivez un crédit immobilier pour acheter votre résidence principale, vous allez passer par d’autres étapes telles que le choix d’une cuisine équipée, la réalisation de travaux de rénovation ou encore la sélection d’une assurance habitation pour le nouveau bien. La banque serait susceptible de vous proposer différentes offres correspondant à ces besoins, en lien avec des partenaires, toujours dans le but de simplifier votre quotidien.

Selon Deloitte, "par le biais de l’Open Banking, les régulateurs stimulent une concurrence accrue au sein du marché."1 Le modèle BaaS s’inscrit également dans cette lignée, avec la perspective pour le consommateur d’accéder à des services de plus en plus diversifiés et au meilleur coût.

1https://www2.deloitte.com/fr/fr/pages/services-financier/articles/open-banking.html

Crédit photo : Getty images