A lire dans la même thématique

Quel budget prévoir pour les études supérieures de son enfant ?

Les études supérieures, ça coûte cher ! Logement, nourriture, école, frais de scolarité… Poste par poste, comment estimer au mieux le budget nécessaire pour un étudiant ?

Les jetons non fongibles connaissent un développement croissant. Désormais, les particuliers peuvent même créer leurs propres NFT… à condition de maîtriser certaines subtilités techniques.

10 octobre 2022

La Rédaction

Il est possible de créer un NFT gratuitement, et en seulement quelques minutes. Mais comment s’y prendre ?

Bon à savoir

Qu’est-ce qu’un NFT ? Quelles sont ses origines et dans quels secteurs cette innovation se déploie-t-elle ? Retrouvez l’essentiel de ce qu’il faut savoir dans notre article complet.

Une signature électronique requise pour créer un NFT

Pour mémoire, un NFT est une forme de contrat intelligent développé grâce à la blockchain. Il permet de vérifier l’authenticité d’un item et de s’assurer qu’il est unique. Image, tweet, marque, son : l’univers des possibles est quasi-infini lorsqu’il s’agit de créer des NFT.

Avant toute chose, la priorité est donc de choisir l’élément que vous souhaitez convertir en NFT. Bien entendu, vous devez détenir l’intégralité des droits de propriété intellectuelle sur l’objet que vous envisagez de transformer en NFT.

Une fois votre choix effectué, vous devez télécharger votre fichier sur une plateforme et rentrer les détails de l’œuvre. La plateforme la plus populaire parmi les créateurs de NFT est Ethereum, mais il en existe beaucoup d’autres : Solona, Tezos, Cosmos, Binance Smart Chain, Chainlink… Une fois le téléchargement achevé, il vous suffit de signer électroniquement les documents et autorisations demandés.

Votre NFT directement accessible depuis votre wallet

C’est fait, votre NFT est désormais créé ! Vous pouvez y accéder directement depuis votre wallet (ou portefeuille numérique, en français). Si vous n’en possédez pas encore, il va vous falloir en créer un. Parmi les options possibles, Metamask, Math Wallet, AlphaWallet ou encore Coinbase Wallet font partie des plus connues.

C’est grâce à ce wallet que vous allez pouvoir vendre et, éventuellement, acheter des NFT. Blockchain oblige, les échanges sont libellés en cryptomonnaie.

Prochaine étape : trouver un acheteur… ou pas !

Après le choix de la plateforme de création du NFT et du wallet, vous allez devoir effectuer une troisième sélection : celle de la place de marché sur laquelle vous allez pouvoir proposer votre NFT à la vente. Là encore, le choix est pléthorique : OpenSea, SuperRare, Rarible, Foundation, Mintable, ThetaDrop… En fonction du type de NFT et du domaine dont il relève (art visuel, musique, sport…), vous aurez peut-être plutôt intérêt à choisir telle ou telle plateforme.

Bon à savoir

Certaines places de marché proposent leur propre cryptomonnaie.

Les échanges de NFT peuvent se dérouler de plusieurs manières : à prix fixe, sous la forme d’enchères chronométrées ou encore via des enchères illimitées.

Attention, à chaque étape, de la création à la vente, des frais sont ponctionnés par les plateformes. Le coût d’investissement peut être relativement élevé et vous n’êtes pas sûr de trouver un acheteur potentiel ! La prudence s’impose donc.

Crédit photo : Getty Images