A lire dans la même thématique

Prêts étudiants : que savoir avant d’y recourir

Des études longues et coûteuses impliquent souvent pour l’étudiant le recours à un prêt. Comment avoir un prêt étudiant ?

Google teste actuellement l'utilisation de Voice Match pour valider les paiements avec la voix. En quoi consiste cette nouvelle fonction ? Que change-t-elle vraiment ?

15 septembre 2020

La Rédaction

La fonction de paiement est déjà disponible via les assistants vocaux, mais il est nécessaire de valider la transaction avec son smartphone. La nouvelle fonctionnalité par Google augure donc d’un changement radical, en permettant de valider un paiement directement grâce à son empreinte vocale.

Reconnaissance vocale : quel fonctionnement, quelle règlementation ?

Sur les quatre technologies de la biométrie (empreinte, iris, reconnaissance faciale et voix), la reconnaissance vocale est celle qui connait aujourd’hui le plus fort développement. 

Le système de reconnaissance vocale permet aujourd’hui d’identifier la voix du propriétaire du moyen de paiement associé, parmi une multitude d’autre voix. Cette mise à jour doit aussi permettre d'empêcher les confusions voire les usurpations d'identité qui peuvent se produire lors de l’acte d’achat.

La voix concentre un ensemble de caractéristiques vocales (timbres, hauteur, valence) qui sont propres à chaque être humain. A l’instar de l’empreinte digitale, elle forme donc une véritable empreinte qu’on peut identifier précisément. Le taux de précision peut encore être amélioré grâce à l'algorithme biométrique qui s'entraîne à reconnaitre les voix. C’est ce qu’on appelle le machine learning.

En France, la biométrie vocale est encadrée par la Commission nationale Informatique et Libertés (Cnil). De quoi faire de cette technologie est un instrument de simplification … sans laisser pour compte la fiabilité, la sécurité et la confidentialité des données personnelles

Bon à savoir

La biométrie vocale a été validée par la Cnil. La délibération n°2016-037 du 18 février 2016 a autorisé pour la première fois une banque française à mettre en œuvre un système d’authentification des titulaires de cartes bancaires par reconnaissance vocale. Les banques en ligne sont donc autorisées à déployer ce type de technologie.

Régler ses achats sur internet grâce à la voix

Baptisée Confirm with Voice Match, l’expérimentation actuellement menée par la firme de Mountain View consiste à utiliser la voix comme facteur d'identification biométrique de l'utilisateur lors d’un achat en ligne avec l’assistant vocal de Google.

Concrètement, il vous suffirait de prononcer les mots "Ok Google, achète cet objet" pour déclencher le paiement. Pour valider le paiement, il faudrait que votre voix fasse partie des jusqu’à six voix authentifiées par Google Home et soit reliée à un compte Google. Il faudrait également avoir activé au préalable la fonction "Confirmer avec Voice Match" dans le menu "Paiements" disponible dans les paramètres de l’assistant.

De nombreuses inconnues à ce stade de développement

À ce jour, le paiement par la voix n’est pas encore déployé de façon massive. Son utilisation reste de plus limitée par un plafond quotidien et un nombre limité de paiements par tranches de 24h. Il va donc s’écouler sans doute encore quelques années avant d’assister à la généralisation de ce mode de paiement.

Mais les choses peuvent aller très vite. En témoigne l’engouement des entreprises technologiques dans le domaine de la reconnaissance vocale. Si les Gafam (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) sont à la pointe, plusieurs entreprises technologiques françaises sont également présentes à l’instar d’Idemia, de Thales ou encore d’IN Groupe.

Crédit photo : Getty Images